Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un nouveau système révolutionne le tournage dur

Des scientifiques financés par l'UE ont développé une technologie automatisée pour intégrer le tournage dur et le polissage afin d'augmenter la productivité et la qualité des produits.
Un nouveau système révolutionne le tournage dur
Actuellement, le tournage dur est largement adopté par les petites et moyennes entreprises (PME) pour produire des surfaces fonctionnelles. Cependant, les outils s'usent après un certain temps à cause des forces de coupe et des températures extrêmes, et ils ne peuvent plus être réutilisés. Dans ce cas, le remplacement des outils est coûteux et leur configuration peut être longue.

Des scientifiques ont lancé le projet EASITAP, financé par l'UE, pour développer de nouveaux composants pour allonger la durée de service des outils et accélérer leur configuration. Ces composants ont été fusionnés au sein d'un nouveau système de production automatisé qui intègre les processus de tournage dur, de brunissage et de polissage. Cela permet de produire de l'acier trempé de haute précision fiable avec une augmentation significative de la productivité.

Les scientifiques ont notamment développé une broche de polissage haute rotation qui peut polir des pièces complexes, ainsi qu'une tourelle de polissoir, avec un échange d'outils rapide et automatique. Un appareil de mesure optique calibre une nouvelle machine-outil directement, mesurant la géométrie du bord de découpe afin de compenser les erreurs potentielles avec le contrôle du tour. En outre, il permet une configuration plus rapide des outils. Par ailleurs, les déviations de l'outil sur tous les axes sont compensées, car un axe des ordonnées automatisé (qui manquait jusqu'alors) permet un ajustement rapide et fiable de la hauteur de l'outil.

Le système automatisé inclut également un outil de brunissage dur avec des pointes de diamant. Les scientifiques ont démontré que le brunissage dur est un processus de finition puissant pour les pièces obtenues par tournage dur avec une amélioration de 80 % de la rugosité de surface. Finalement, ils ont utilisé des capteurs pour mesurer les émissions acoustiques (les ondes sonores générées par un stress physique) et contrôler les défauts de surface.

Le nouveau système du projet EASITAP devrait aider les PME européennes à se maintenir car cette technologie peut répondre à l'augmentation de la demande en produits de meilleure qualité, plus variés et à moindre coût.

Informations connexes

Mots-clés

Automatisé, tournage dur, polissoir, brunissage, acier, broche, tourelle, déviation, capteurs, émission acoustique