Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un dispositif de sécurité haute technologie pour les essieux des trains

Une série de nouveaux instruments devrait permettre d'évaluer les fissures et la corrosion dans les essieux des trains, rationnalisant la maintenance et améliorant la sécurité. Cela devrait améliorer le fonctionnement des trains et tous les utilisateurs du rail devraient en bénéficier.
Un dispositif de sécurité haute technologie pour les essieux des trains
Les infrastructures ferroviaires d'Europe pour les passagers et le fret se développent considérablement et requièrent une plus grande fiabilité et sécurité des véhicules et des équipements ferroviaires. Les essieux des trains en particulier ont tendance à subir des fissures et de la corrosion avec le temps et la distance parcourue. Le projet WOLAXIM («Whole life rail axle assessment and improvement»), financé par l'UE, a travaillé à la mise à niveau de l'efficacité des essieux en développant leur durée de vie et en améliorant les technologies d'inspection.

Le projet a développé trois méthodes prometteuses pour détecter des fissures et évaluer la corrosion. La première concerne un microscope portable et des outils logiciels pour déceler la corrosion plus efficacement et améliorer les décisions concernant la mise au rebut des essieux. La seconde méthode implique une réduction de la durée d'inspection des essieux creux des trains à grande vitesse de 20 à 5 minutes, alors que la troisième vérifie la résistance de l'essieu lorsque les wagons passent en gare.

Le projet a développé et testé un outil détectant des fissures de 2-3 mm de profondeur sur les essieux de train passant dans les stations d'inspection à 5-10 km/h. Un outil a également été développé pour évaluer les dommages liés à la corrosion, y compris le risque de fissure de fatigue dans une surface de 10 cm² sur une période de mesure de 10 secondes. Le troisième outil qui a été produit inspecte les essieux creux avec une sonde non rotative et peut détecter des fissures jusqu'à 3 mm de profondeur en 5 minutes. Enfin, l'équipe du projet a développé un logiciel pour aider à calculer les intervalles d'inspection pour la croissance des fissures provoquée par la fatigue de la corrosion, fournissant un autre outil d'analyse pour l'estimation de la durée de vie de l'essieu.

Selon la Commission européenne, le réseau ferroviaire est le moyen de transport le plus vert, et c'est pour cette raison qu'elle travaille à son développement, aussi les résultats du projet pourraient-ils aider à en améliorer la sécurité et l'efficacité. Cela est particulièrement important étant donné qu'il y a actuellement en circulation environ 250 000 wagons de passagers et plus de 1,2 millions de wagons de fret pour un total de 3,5 millions d'essieux.

Le projet aidera en particulier les petites et moyennes entreprises de ce secteur à développer sur la base de ces résultats et à servir cet énorme marché. Cela produira des avantages non seulement pour le secteur du transport mais aussi pour l'économie, tout en mettant en évidence un mode de transport plus sûr, plus vert et plus propre.

Informations connexes