Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'informatique parallèle optimise les ordinateurs de bureau

Pour développer de nouveaux produits, les petites et moyennes entreprises (PME) devront peut-être recourir à des ressources informatiques onéreuses. La solution alternative est de convertir les machines existantes en processeurs parallèles; ce qui fournirait la puissance requise, mais à moindre coût.
L'informatique parallèle optimise les ordinateurs de bureau
L'informatique parallèle consiste à diviser les tâches informatiques entre deux ou plusieurs processeurs. La vitesse de traitement est ainsi considérablement améliorée par rapport aux machines à processeur unique.

Le projet GPSME («A general toolkit for GPUtilisation in SME applications») financé par l'UE a apporté des concepts de super-informatique au bureau.
Les ordinateurs modernes disposent en général d'un second processeur sous-utilisé sous la forme de l'unité de traitement graphique (GPU). Les huit membres du projet avaient pour but de mettre le GPU en réseau avec le processeur central. GPSME a fonctionné pendant deux ans, jusqu'à fin septembre 2013.

L'équipe du projet GPSME a développé et testé des outils de conversion du code applicatif existant pour utiliser les deux processeurs. Le logiciel qui a résulté du projet reconnaît automatiquement des sections du code applicatif convenant à la conversion et exécute celle-ci avec efficacité. Les travaux menés dans le cadre de GPSME améliorent les méthodes de conversion parallèle automatique conventionnelles.

Il en résulte une haute performance informatique à un coût minimum. Actuellement, il n'existe aucun autre système capable de soutenir la compétitivité des PME de cette façon.Grâce à GPSME, les PME européennes disposeront des ressources dont elles ont besoin pour développer de nouveaux produits.
Cela impliquera de nouveaux débouchés et une meilleure compétitivité des entreprises européennes.

Informations connexes

Mots-clés

Performance informatique, PME, processeur parallèle, unité de traitement graphique, code applicatif