Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

OSLO — Résultat en bref

Project ID: 286220
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Chypre

Détecter les objets à la surface et sous la surface des océans

Les océans renferment de nombreux objets qui flottent dans la couche superficielle. Ils représentent un risque pour les bateaux et les plateformes. Un projet financé par l'UE a mis au point un système de pointe permettant d'isoler efficacement ces menaces.
Détecter les objets à la surface et sous la surface des océans
La plupart des objets se trouvant au-dessus de la couche superficielle peuvent être repérés, identifiés et suivis par les satellites, les bateaux et les plateformes à l'aide d'un radar ou d'autres types de sonde. Toutefois, les objets se trouvant dans la couche superficielle, comme les petits bateaux, les nageurs, les bouées et les débris sont difficilement observables avec les technologies traditionnelles, surtout en présence de houle.

Le projet OSLO (Ocean surface layer observations) a mis au point un système de sonde destiné à la surveillance de la couche superficielle océanique. L'utilisation du prototype s'est montrée efficace dans plusieurs scénarios calqués sur l'usage réel. Ces scénarios ont servi à constituer une liste d'exigences fonctionnelles afin de choisir l'architecture système.

La compréhension des défis auxquels les différentes sondes sont confrontées et pouvant être ajoutées pour compléter le radar laser (LADAR) principal s'est avérée cruciale. C'est notamment le cas pour les aspects les plus exigeants, comme une utilisation permanente, quelle que soit la météo, et des relevés sur de très longues distances à bord d'un bateau.

Les partenaires du projet ont réalisé un système de démonstration et en ont testé la sécurité et la navigation. Les résultats ont largement dépassé les capacités des détecteurs classiques. Le système LADAR ne devait présenter aucun risque pour les yeux. C'était là un point crucial.

Suite aux différents tests, tous les éléments fonctionnels, dont la sonde laser principale, ont été installés sur un grand bateau commercial. Ils ont ensuite passé haut la main les tests en présence d'autres sondes marines. Les chercheurs ont privilégié la capacité du système à détecter et suivre les petits objets à la surface de l'eau et repérer des échantillons à différentes profondeurs.

OSLO a par ailleurs introduit trois demandes de brevets: Un système de contrôle de l'environnement marin, un appareil de détection et de localisation par laser capable de repérer un objet sous l'eau, et un système de détection d'un objet à la surface de l'eau. Une vidéo de présentation du système est visible ici.

Informations connexes

Mots-clés

Détecteurs, OSLO, couche superficielle océanique, radar laser, ladar, lidar