Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

PLACE-IT: Une «électronique-à-porter» pour faciliter les soins de santé

Les plaquettes de circuits électroniques sont généralement rigides, et la moindre torsion, même minime, peut les casser et les rendre inutilisables. Mais ceci devrait changer très prochainement. Le projet européen de recherche PLACE-IT a mis au point un nouveau type d'électronique souple qui ne se cassera pas même lorsqu'on la plie.
PLACE-IT: Une «électronique-à-porter» pour faciliter les soins de santé
Ces nouveaux composants sont souples, extensibles, résistants et légers, au point qu'ils peuvent s'adapter aisément aux formes et aux mouvements du corps humain. Ces qualités ouvrent la voie à un vaste ensemble de nouvelles applications, des pansements intelligents et la surveillance interne des organes dans le secteur des soins, aux textiles intelligents (ou e-textiles) pour la mode, en passant par l'éclairage adaptatif dans les automobiles, les trains et les avions dans le secteur de la sécurité routière. Les travaux des partenaires du projet PLACE-IT marquent la naissance d'un nouveau secteur fondé sur cette technologie flexible et révolutionnaire. Vous connaissiez déjà les livres numériques, la facturation électronique et la télésanté… Place aux textiles intelligents!

Le monde des cyber-peaux

Le consortium de 12 partenaires du projet PLACE-IT, sous la conduite de la multinationale hollandaise Philips , a déjà démontré des produits potentiellement intéressants pour le secteur des textiles intelligents. Sa relève est assurée par TERASEL , un nouveau projet sur trois ans du 7e PC, qui cherchera à rendre les circuits plats plus élastiques.

PLACE-IT s'est principalement intéressé à la mise en forme de l'électronique pour le revêtement du corps humain ou des automobiles, pour développer une sorte de «cyber-peau» capable d'adapter sa forme à la fonction requise, sans endommager aucune des minuscules connexions don’t sont constitués les microcircuits électroniques pour réaliser différentes applications.

«Les mouvements non contrôlés et la forme du corps sont problématiques pour la technologie, et l'électronique doit avoir un certain degré d'extensibilité pour s'y adapter», explique Koen van Os , coordinateur de PLACE-IT et expert scientifique chez Philips à Eindhoven aux Pays-Bas. «À défaut de cette capacité, les dispositifs électroniques de grande surface créent des poches d'air et des points de pression entre l'appareil et la peau, ou bien développent des plis marqués ou des fissures».

Des applications dans les secteurs des soins, de la mode et de l'automobile

L'un des produits de démonstration les plus innovants mis au point par l'équipe est le patch BlueTouch, un antalgique qui fonctionne par photothérapie pour soulager les douleurs, notamment lombaires. Il est déjà commercialisé par Philips. Ce patch anti-douleur à LED bleues, mis au point par Philips, est assez souple et confortable pour être porté quotidiennement à même le dos, et toute la journée si nécessaire. Le produit a été conçu durant le projet et son efficacité a été cliniquement prouvée. Cet appareil médical est désormais certifié CE et est commercialisé depuis le printemps 2012, au Royaume-Uni et en Allemagne.

L'un des partenaires allemands, le centre de recherche médical ZMF , a par ailleurs montré que la lumière bleue affecte les processus biochimiques. Elle peut donc servir à mesurer le fonctionnement des reins à l'aide d'un patch souple qui détecte la sinistrine d'isothiocyanate de fluorescéine (FITC), un indicateur fluorescent. L'équipe espère que ce produit aidera à détecter précocement l'insuffisance rénale terminale. Dix-sept universités et cinq grandes compagnies pharmaceutiques utilisent cet appareil pour conduire des recherches et évaluer la sûreté de nouveaux médicaments. Par ailleurs, des emplois ont été créés via la formation de l'entreprise Mannheim Pharma & Diagnostics, qui compte vendre le moniteur rénal et la sinistrine.

L'intégration de petites LED dans les vêtements a aussi été étudiée. Des groupes de musique comme les Black Eyed Peas ont déjà testé sur scène des costumes en textiles intelligents, qui contiennent des OLED sous la forme de très minces feuilles lumineuses.

L'automobile est un autre secteur auquel se sont intéressés des partenaires de PLACE-IT comme le groupe technologique Freudenberg et le http://www.titv-greiz.de/index.php?id=503 & L=1 (TITV-Greiz) son institut de recherche sur les textiles, et le Grupo Antolin en Espagne. Ils ont conçu des systèmes d'éclairage «sans ampoule», économiques, à fort rendement énergétique et intégrés dans les surfaces du véhicule, par exemple au plafond (pour l'éclairage intérieur) et sur le pare-soleil (pour le miroir de courtoisie).

PLACE-IT est un projet de 16 millions d'euros, don’t 10,8 millions ont été financés par le septième programme-cadre (7e PC) de l'Union européenne) . Le projet a débuté en février 2012 et s'est achevé en novembre 2013.

Lien au projet sur CORDIS

Lien au site web du projet

Site web de la stratégie numérique de la Commission européenne

Informations connexes