Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

Top Story

Financé au titre de: FP7-ICT

Assister les PME à exploiter l'océan des données massives

Dans sa communication sur l'économie fondée sur les données, la Commission européenne présente un ensemble de mesures visant à aider les PME à exploiter les données massives (Big Data) en vue de favoriser leur développement commercial.
Assister les PME à exploiter l'océan des données massives
Les données massives sont comparables à un océan d'octets de données disparates que même les plus grandes entreprises ont du mal à gérer. Les statistiques sont accablantes. On estime à 1,7 million de milliards le nombre d'octets de données généré en moyenne chaque minute dans le monde; ce qui équivaut à 360 000 DVD ou plus de 6 mégaoctets par jour pour chaque homme, femme et enfant.

Si les grandes entreprises ont beaucoup à faire pour s'y retrouver dans le domaine des données massives dans le but de transformer la recherche en profits, quels espoirs peuvent avoir les petites entreprises débordées par cette surabondance d’information? Eh bien, grâce aux techniques modernes et abordables d'exploration de données et aux personnes qui, en Europe partagent les mêmes opinions et sont à la recherche des mêmes opportunités, leurs chances sont tout à fait réelles.

Ce sont les perspectives prodigieuses que les données massives offrent pour les petites et moyennes entreprises de l'UE qui ont poussé la Commission européenne à promouvoir une multitude d'opportunités d'apprentissage et d'innovation en faveur de ces PME dans le cadre de son programme de recherche Horizon 2020.

De vastes opportunités pour les entreprises des secteurs non-TIC

Il existe un mythe selon lequel l'analyse et la compréhension des données massives seraient le domaine réservé des spécialistes des technologies de l'information et de la communication (TIC). S’il est vrai que ce domaine offre de nouveaux débouchés aux entreprises technologiques, il y a également de vastes opportunités pour les producteurs et les utilisateurs de données dans tous les autres secteurs économiques. Par exemple, les entreprises manufacturières peuvent utiliser l'analyse des données massives pour améliorer l'efficacité de leurs processus de production. Les détaillants qui doivent relever le défi de satisfaire la demande d'une nouvelle génération de clients, qui s'attendent à ce que l'information soit disponible à tout moment et où qu'ils soient, peuvent utiliser efficacement les nouvelles technologies. Mais pour cela, les PME ont besoin d'un soutien et d’une assistance afin de comprendre concrètement de quelle manière elles peuvent tirer profit des données massives. Elles doivent être sûres que le processus pour y parvenir n'est pas complexe et onéreux. C'est là que la Commission européenne a un rôle à jouer.

«La clé réside ici dans une meilleure analyse des données permettant des prévisions plus fiables et des décisions stratégiques éclairées tenant compte du marché spécifique des PME, des besoins et comportements spécifiques de leurs clients et des opportunités commerciales», a expliqué Katalin Imrei, responsable en charge des politiques liées aux données massives à la Commission européenne. Mais pour y parvenir, les PME qui génèrent des jeux de données plus petit et en moins grande quantité que leurs homologues de plus grande envergure, requièrent des services et des données fiables d’ excellente qualité pour entreprendre de nouvelles recherches menant à des produits et des services innovants. La mise en réseau des centres de traitement des données, qui est une composante essentielle du programme de la Commission, sera cruciale au processus de transfert des connaissances et des outils vers ces dernières.

La Commission aide les PME dans ce domaine depuis près de dix ans. Le projet CODE lancé en 2012, par exemple, a aidé plusieurs petites entreprises à se doter d'outils de gestion et de partage des rapports de recherche. La jeune entreprise allemande RapidMiner, créée en 2006 sous le nom Rapid-I, a développé son logiciel dans le cadre des projets e-LICO et VISTA-TV et le commercialise désormais dans 50 pays à travers le monde. Le projet DOPA financé au titre du 7e PC a collecté des données en vue de fournir aux PME les informations financières et économiques auxquelles elles n'avaient jusqu’ici pas accès.

«La coopération avec de grandes entreprises, des universités et des instituts de recherche est capitale pour permettre aux PME d'utiliser les données les plus récentes en matière de recherche et d’innovation et de se voir offrir de nouvelles opportunités commerciales, par exemple, par les entreprises plus importantes qui ont recours aux PME pour des tâches spécialisées», a déclaré Katalin.

Un incubateur de données ouvertes pour «Amorcer la Pompe»

Les projets portant sur les données massives bénéficient de 89 millions d'euros en 2014 et 2015 au titre du programme H2020. Ils couvrent la recherche et l'innovation sur les systèmes et processus de veille stratégique et d'aide à la décision soutenant les PME et les entrepreneurs en ligne. H2020 envisage également la création d'un «incubateur de données ouvertes» l'année prochaine en vue d'aider les PME à développer leur prototype d'application de traitement des données. L'incubateur, en liaison avec des relais locaux dans toute l'Europe, aidera aussi les entreprises à mettre en place des chaînes d'approvisionnement pour les produits et services basés sur des ressources en libre accès et à en inciter d'autres à contribuer à l'expérimentation en mettant à disposition leurs propres jeux de données.

Toutefois, afin d'exploiter le potentiel des données massives, les PME doivent investir dans un changement culturel. Ceci nécessite de leur part d'aller à la recherche d'outils et de méthodes de traitement des données en dehors de leur cadre restreint, et de se préparer à une utilisation active de données massives dans leurs processus décisionnels. Pour ce faire, elles doivent être prêtes à plonger dans les profondeurs de l'océan d'informations à leur disposition.

Informations connexes

Mots-clés

Données massives, PME, Commission européenne, entreprise, analytique, 7e PC