CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Actualités
Contenu archivé le 2023-03-23

Article available in the following languages:

Développer des stratégies de gestion du sol pour toute l'Europe

En associant les connaissances locales à l'expertise mondiale, des chercheurs financés par l'UE développent des solutions pour protéger les différents sols en Europe.

Le sol tient le rôle trop souvent sous-estimé de maintenir tous les écosystèmes en bonne santé, c'est donc pour cela que l'ONU a désigné l'année 2015 comme l'Année internationale des sols (lancée officiellement le 5 décembre 2014, lors de la journée mondiale des sols). Tout au long de 205, le projet RECARE, qui est financé par l'UE, participera à plusieurs évènements pour encourager les connaissances et la prise de conscience concernant les menaces pour les sols, ainsi que des solutions technologiques et de gestion à ces problèmes. Il s'agit vraiment d'une situation urgente. Les sols sont menacés par les inondations, les glissements de terrain, la désertification, l'érosion, la pollution et la perte de matières organiques. Sans un sol sain, nous connaîtrons plus d'inondations et de sécheresses à l'avenir. Les sols contiennent également les plus grandes réserves terrestres de carbone; leur préservation est donc essentielle pour réduire les émissions de carbone. RECARE a été lancé en novembre 2013 pour développer des mesures de prévention, de remédiation et de restauration efficaces. Bien qu'il existe un vaste corpus d'informations disponibles sur les dangers auxquels les sols sont confrontés en Europe, ces connaissances sont fragmentées et incomplètes. C'est pour cette raison que RECARE, qui recevra 8,5 millions d'euros sur une période de cinq ans, est actif avec les parties prenantes responsables de la gestion des sols, les agriculteurs, la société civile, les constructeurs, les décideurs politiques afin de s'assurer que les menaces relatives aux sols ne sont pas simplement stoppées mais, également, corrigées. La dégradation des sols est provoquée par un mélange de facteurs biophysiques, socio-économiques et politiques, qui sont tous différents dans l'Europe. Pour cette raison, 17 études de cas sont examinées de l'Islande à Chypre, afin d'élaborer les réponses appropriées en associant l'expertise mondiale aux connaissances locales. En Suède par exemple, de grandes étendues de tourbière à usage agricole sont menacées, entraînant des affaissements de terrain. Alors que les étendues de tourbière représentent seulement 7 % du paysage agricole en Suède, elles contiennent une grande partie du carbone, et ont donc un impact important sur les émissions de gaz à effet de serre. RECARE collabore avec des partenaires locaux pour développer des stratégies de gestion pour réduire les taux d'émissions et d'affaissements. Le projet examine également le risque d'érosion après les incendies dans une région montagneuse et aride du Portugal, où les étés secs prolongés provoquent souvent des incendies de friches. Ces derniers constituent un phénomène extrêmement fréquent au Portugal, où pratiquement 40 % de la zone étudiée a été touché par un incendie au moins une fois depuis 1975. À cet endroit, le sol est souvent peu profond et pierreux, reflétant son long passé d'utilisation de sols et sa fragilité. Néanmoins, des essais pratiques récents ont démontré que le paillage, à savoir la technique consistant à déposer une couche de matières organiques à la surface du sol, à base de résidus de carottage (généralement utilisé dans la région) peut contribuer à réduire l'érosion dans certaines zones sinistrées. Dans tous ces sites, l'état actuel de dégradation et de conservation sera évalué à l'aide des procédures de cartographies innovantes. L'impact de la dégradation et de conservation sur la fonction du sol sera également mesuré. Des mesures de prévention, de remédiation et de restauration seront ensuite sélectionnées et mises en application, en coopération avec les parties prenantes directement impliquées dans la gestion des sols. Enfin, des messages politiques seront formulés sur la base des résultats des études de cas et de leur intégration au niveau européen. Le projet devrait s'achever en octobre 2018. Pour plus d'informations, veuillez consulter: RECARE: http://recare-project.eu/

Pays

Pays-Bas

Articles connexes