Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Record de transmission de données battu grâce à un récepteur à fibre optique innovant

Un groupe de scientifiques a développé un nouveau récepteur optique économique avec une fonction marche/arrêt rapide.

Économie numérique

Les infrastructures de données sont constamment mises à rude épreuve par le développement rapide des nouvelles technologies – de la 5G à l’Internet des objets – où la demande pour des applications gourmandes en capacité ne cesse d’augmenter. Les exigences de connectivité optique imposées par une telle explosion du volume de données signifient qu’il existe un besoin croissant de liaisons à canaux multiples et à haute efficacité énergétique avec des débits de transfert des données rapides. Les représentants d’IBM Research, en collaboration avec un consortium du projet ADDAPT financé par l’UE, ont lancé un nouveau récepteur optique qui peut supporter une bande passante globale à 160 Gbits/s par quatre fibres optiques. Leur travail a été présenté dans un communiqué de presse publié sur Optical Society (OSA): «Outre la plus haute vitesse de transmission des données notée jusqu’à présent, le récepteur optique nouvellement conçu offre la fonction marche/arrêt de la liaison.» Selon les chercheurs, le récepteur peut activer et réaliser le verrouillage de phase en 8 ns, le temps de commutation le plus court jamais observé. Ils ont également soutenu que l’utilisation des liaisons dans les centres de données est de moins de 10 % pour 99 % des liaisons. Ce qui signifie que les émetteurs-récepteurs optiques – dispositifs qui utilisent la technologie de fibres optiques pour envoyer et recevoir des données – gaspillent l’énergie le reste du temps en envoyant des paquets de données inactifs sans informations. Les chercheurs ont remarqué que la fonction de mise en marche/arrêt rapide pourrait améliorer l’utilisation des liaisons et réduire fortement la consommation d’énergie sur une puce ou dans un réseau d’interconnexion optique. En effet, le récepteur ne consommera de l’énergie que pour transférer les paquets de données par la liaison optique. Voici les propos d’Alessandro Cevrero, l’un des chercheurs cité dans le communiqué de presse publié sur OSA: «C’est le premier récepteur optique qui combine un débit de transmission de données très rapide et une fonction de marche/arrêt rapide, tout en consommant très peu d’énergie à l’état “marche”.» Il a ajouté que dans cet état, le récepteur consomme environ 88 mW. Le récepteur optique dispose de quatre canaux identiques et possède des circuits analogiques qui ajustent rapidement l’horloge du récepteur à l’arrivée des données entrantes. Il détecte aussi les séquences de signaux optiques pour allumer et éteindre rapidement le système des liaisons. Cevrero a également remarqué que l’amélioration de l’efficacité énergétique des liaisons optiques permettait aux scientifiques de construire des systèmes informatiques considérablement plus rapides et plus performants, étant donné qu’il était possible de «condenser» une bande passante plus large dans le même budget thermique du paquet. De plus, les économies d’énergie contribuent à la réduction des émissions de CO2 des réseaux optiques, donnant naissance à des systèmes de communication optiques plus écologiques. Selon Cevrero, la prochaine mission des chercheurs consiste à valider un système d’interconnexion optique complet par la mesure du transmetteur optique. L’interconnexion désigne le déploiement des points d’échange du trafic informatique qui intègrent de nombreuses entités discrètes. Le projet ADDAPT (Adaptive Data and Power Aware Transceivers for Optical Communications) visait à développer et à adopter des technologies pour les sous-systèmes d’émetteurs-récepteurs dynamiques. Au cours du projet, les chercheurs se sont concentrés sur des solutions commercialisables conformes aux exigences. Le projet combinait le savoir-faire et les compétences des milieux universitaire et industriel, et notamment des fabricants d’appareils, des fournisseurs d’équipement de communication et des opérateurs de réseau. Pour plus d’informations, veuillez consulter: Site web du projet: site web du projet ADDAPT

Pays

Allemagne

Articles connexes