Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Comment soutenir la bioéconomie européenne grâce aux technologies du Big Data

Une initiative pilote a offert une nouvelle solution pour une exploitation durable des forêts. Elle fait partie d’un ensemble d’activités permettant de traiter les flux massifs de données recueillies grâce à des capteurs et des images aériennes et satellitaires.

Alimentation et Ressources naturelles

L’importance d’une bioéconomie performante est de plus en plus reconnue face aux défis tels que le changement climatique, la rareté des ressources naturelles et les modes de consommation non durables. Définie comme étant une économie dans laquelle la nourriture, les biomatériaux et l’énergie sont produits à partir de ressources biologiques renouvelables tirées de la terre et de la mer, la bioéconomie est perçue comme étant un élément central du développement durable. Pour soutenir son développement, le projet DataBio, financé par l’UE, se concentre sur la production de matières premières provenant de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche, via 26 essais pilotes réalisés par 48 partenaires de 17 pays et auxquels ont participé plus de 100 organisations. Dans le cadre de ces initiatives, les partenaires finlandais ont développé, entre autres, une application mobile qui utilise le Big Data pour la gestion forestière. Seppo Huurinainen, de MHG Systems Oy Ltd, qui coordonne les pilotes sur les forêts de DataBio, explique dans un communiqué de presse: «L’une des innovations du consortium finlandais est un concept unique au monde fondé sur les normes forestières qui permet aux propriétaires terriens et aux exploitants forestiers de recueillir des données sur leurs forêts en utilisant un smartphone et de télécharger les données dans la base de données des ressources forestières du centre forestier de Finlande, à l’aide d’une application nommée Wuudis.» Huurinainen affirme que l’application «facilite le paiement des subventions à l’industrie forestière durable et rend plus aisé de recueillir les informations et de tenir les inventaires forestiers à jour.» Application de surveillance Dans le même communiqué de presse, le partenaire VTT Technical Research Centre of Finland Ltd ajoute: «Le service Wuudis et les applications mobiles connexes, ainsi que le concept normalisé de données de ressources forestières du centre forestier de Finlande, peuvent être facilement transposés dans d’autres pays.» Selon l’article, l’application peut également être utilisée pour surveiller les effets des tempêtes, de la neige, des parasites et des maladies. Il fait également remarquer qu’un autre pilote finlandais a développé un concept de service basé sur les inventaires de forêts à l’aide de drones. Il souligne que des milliers d’hectares de forêts ont déjà été inventoriés grâce à ce service. Le projet DataBio (Data-Driven Bioeconomy) en cours a été élaboré afin de «montrer les avantages des technologies du Big Data dans la production de matières premières issues de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche/aquaculture permettant à la bioéconomie de produire de la nourriture, de l’énergie et des biomatériaux de manière responsable et durable», tel qu’il est résumé sur le site web du projet. En plus de l’infrastructure et des solutions des partenaires, le projet «propose de déployer une plate-forme de pointe de Big Data – la plate-forme Big DATABIO.» Outre le Big Data, cette plate-forme a recours aux technologies d’observation de la Terre et les TIC. Dans le cadre de cette méthodologie globale, DataBio collabore avec les utilisateurs finaux et «procédera à la vérification du concept via différents projets pilotes dans les secteurs choisis.» Les pilotes du projet DataBio couvrent une agriculture de précision qui inclut les olives, les fruits, le raisin et les légumes, ainsi que les céréales, la biomasse et les plantes à fibres. Les pilotes forestiers portent sur des domaines tels que la télédétection des dégâts forestiers, le contrôle et la surveillance des espèces envahissantes, et le service de cartographie web pour la prise de décision du gouvernement. Les pilotes de la pêche sont axés sur les prédictions et la planification des pêcheries océaniques et pélagiques. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet DataBio

Pays

Belgique

Articles connexes

Progrès scientifiques
Changement climatique et Environnement
Société

2 Février 2022