Skip to main content

Characterization of a major family of cell wall proteins of Clostridium difficile – the sortase family

Article Category

Article available in the folowing languages:

De nouvelles cibles bactériennes

Pour comprendre la virulence des bactéries et découvrir des cibles thérapeutiques potentielles, il convient d'abord de caractériser la paroi cellulaire bactérienne. Dans ce contexte, des scientifiques européens ont identifié un nouveau groupe d'enzymes qui permettraient d'inhiber les infections.

Santé

Clostridium difficile est une bactérie principalement associée aux infections nosocomiales, mais également aux maladies communautaires. Elle profite de la perturbation des microbiotes intestinaux normaux, suite à un traitement antibiotique, et colonise l'appareil digestif (ou système gastro-intestinal). Comme la plupart des pathogènes bactériens, C. difficile dispose de protéines de surface capables d'adhérer et de faciliter l'interaction avec les cellules endothéliales hôtes. Ces protéines de surface sont rattachées à la paroi cellulaire bactérienne ou à la couche peptidoglycane grâce à l'activité catalytique des enzymes de sortase. En effet, cette famille d'enzymes joue un rôle clé pour d'autres comme Staphylococcus aureus, c'est pourquoi les scientifiques du projet DIFFISORT financé par l'UE ont décidé de se pencher sur leur rôle dans la pathogénicité de C. difficile. Grâce à une analyse bioinformatique, ils ont identifié un gène encodant une enzyme de sortase et des substrats potentiels dans le génome de C. difficile. Afin de définir son rôle, ils ont généré une lignée bactérienne transgénique où la sortase était conditionnellement exprimée et ont dévoilé la localisation de sa membrane. De nombreux substrats de sortase ont été identifiés; ces derniers étaient sécrétés ou nécessitaient une modification pour être transférés correctement à la surface bactérienne. Ce critère régulateur par protéases est un trait unique de C. difficile, qui indique un processus d'ancrage plutôt complexe de substrats de sortase à la paroi cellulaire. Des preuves approfondies ont été produites pour l'implication physiologique de la fonction de sortase en adhésion au collagène de type V et au fibrinogène. Ces informations ont indiqué que les enzymes de sortase sont en effet importantes en ce qui concerne la virulence de C. difficile. Dans son ensemble, le projet DIFFISORT a amélioré les connaissances sur le processus de la pathogenèse de C. difficile en identifiant de nouveaux facteurs de virulence. Les résultats de l'étude représentent le premier pas vers le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Mots‑clés

Cibles bactériennes, enzymes, virulence, Clostridium difficile, sortase

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application