Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Coopérer: une solution pour les entreprises 3G?

Deux opérateurs européens de téléphonie mobile sont prêts à mettre leurs ressources en commun afin d'économiser des milliards d'euros en construisant conjointement des infrastructures de troisième génération. La Commission européenne devrait donner son accord au groupe allema...

Deux opérateurs européens de téléphonie mobile sont prêts à mettre leurs ressources en commun afin d'économiser des milliards d'euros en construisant conjointement des infrastructures de troisième génération. La Commission européenne devrait donner son accord au groupe allemand T-Mobile et à la société britannique mm02, qui pourraient alors combiner leurs opérations en Allemagne et au RU, économisant ainsi environ 5,13 milliards d'euros, grâce à la réalisation de stations de base et d'antennes communes. Les deux sociétés ont déjà obtenu une approbation réglementaire préliminaire pour coopérer en Allemagne, et elles sont optimistes quant à l'obtention du feu vert pour en faire autant au RU. "Nous avons bon espoir d'obtenir l'approbation nécessaire pour le Royaume-Uni également", a déclaré un porte-parole de T-Mobile. Pour plusieurs opérateurs européens de télécoms, l'achat à prix d'or des licences de troisième génération de téléphonie mobile implique non seulement un endettement gigantesque, mais aussi la crainte de ne jamais encaisser de retour sur investissement. De plus, le système a été accablé par une série de problèmes, allant du manque d'appareils téléphoniques aux retards techniques, et les investisseurs ont assisté à la chute vertigineuse du cours de leurs actions. Un porte-parole de la Commission européenne a reconnu que celle-ci craignait que ces accords de coopération ne soient contraires à la libre concurrence, mais ils ont été élaborés de manière à tenir compte de cet aspect crucial.