Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les scientifiques tirent la sonnette d'alarme: le niveau des mers devrait augmenter d'un mètre au cours du prochain siècle

Selon des scientifiques européens, le niveau des mers devrait augmenter d'un mètre au cours du siècle prochain. Leur étude, publiée dans la revue Climate Dynamics, suggère que même si la température n'augmente que de 2 degrés Celsius sur les 100 prochaines années (ce qui const...

Selon des scientifiques européens, le niveau des mers devrait augmenter d'un mètre au cours du siècle prochain. Leur étude, publiée dans la revue Climate Dynamics, suggère que même si la température n'augmente que de 2 degrés Celsius sur les 100 prochaines années (ce qui constitue un scénario relativement optimiste), le niveau des mers augmenterait de 80cm. «Au fond, nous devons tout simplement nous adapter à l'augmentation du niveau des mers», explique le Dr Aslak Grinsted, un géophysicien de l'université de Copenhague, au Danemark. «La réduction des émissions de CO2 permettra d'améliorer la situation mais nous sommes déjà certains de subir une augmentation du niveau des mers. L'inertie du système est trop importante pour empêcher l'élévation.» Les dernières prévisions d'augmentation du niveau des mers pour les cent prochaines années sont plus importantes que celles publiées par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Dans leur dernier rapport, le groupe prévoyait que le niveau des mers augmenterait de 18 à 59 cm au cours du prochain siècle. Le GIEC a lui-même reconnu que cette valeur était sous-estimée. On comprend assez bien l'impact des petits glaciers et la dilatation thermique des océans sur le niveau des mers, mais ce n'est pas le cas pour les grandes calottes glaciaires du Groenland et de l'Antarctique. Dans cette dernière étude, les scientifiques ont utilisé une autre approche, en remontant dans le temps en vue d'examiner la relation entre la température et l'élévation du niveau de la mer sur les 2000 années passées. «Au lieu de tenter de calculer l'impact de la fonte des calottes glaciaires, nous avons basé nos calculs sur ce qui est survenu dans le passé», explique le Dr Grinsted. Les données sur les températures du passé ont été obtenues à partir de carottes de glace ainsi que grâce aux anneaux de croissance des arbres. Le niveau des mers a été mesuré directement à divers endroits dans le monde entier depuis 300 ans, et des informations complémentaires, plus anciennes, sont également disponibles. Selon les estimations et les calculs de l'équipe de recherche, si la température augmente de 3 degrés Celsius au cours des 100 prochaines années, le niveau des mers augmentera de 0,9 à 1,3 mètre. Un scénario plus optimiste, qui implique une augmentation de la température de 2 degrés, conduira à une augmentation d'environ 80 cm. Par contre, dans le cas d'un scénario pessimiste où la température augmenterait de 4,5 degrés Celsius, l'élévation du niveau des mers serait d'environ 1,35 mètre. «Même si nous arrêtons l'augmentation de la température, le niveau de la mer augmentera de 20 à 40 cm», explique le Dr Grinsted. «Afin d'éviter que le niveau des eaux de la mer augmente, nous devrions diminuer la température de 0,6 degré Celsius.» Les chercheurs font remarquer que l'élévation du niveau de la mer devrait être plus rapide au cours du 21e siècle que pendant les 2000 années précédents. Néanmoins, de tels changements sur le niveau de la mer ne sont pas sans précédent; à la fin de la dernière époque glaciaire, il y a plus de 11700 ans, la couche de glace a fondu si rapidement que le niveau de la mer s'est élevé de 11 millimètres par an, ce qui équivaut à un mètre en un siècle. «Tous les experts savaient que les résultats du GIEC étaient sous-estimés, y compris les experts du GIEC, et ceux à qui je me suis adressé pensaient que le niveau des mers augmenterait d'environ un mètre ou même 1,5», commente le Dr Grinsted. «Nous sommes maintenant en mesure d'apporter des preuves solides. Nous espérons que les gestionnaires nous écouterons et agiront en conséquence.»

Pays

Danemark, Finlande

Articles connexes