Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le changement climatique serait visible dans toute l'Europe

Le dernier rapport sur les effets du changement climatique dans toute l'Europe vient d'être publié par l'Agence européenne pour l'environnement (AEE), et contient des conclusions déconcertantes. Le rapport «Climate change, impacts and vulnerability in Europe 2012» (Changemen...

Le dernier rapport sur les effets du changement climatique dans toute l'Europe vient d'être publié par l'Agence européenne pour l'environnement (AEE), et contient des conclusions déconcertantes. Le rapport «Climate change, impacts and vulnerability in Europe 2012» (Changement climatique, impacts et vulnérabilité en Europe), numéroté rapport No 12/2012, démontre que le changement climatique affecte toutes les régions d'Europe, avec de nombreux impacts sur la société et l'environnement. Des impacts supplémentaires sont attendus et pourraient entraîner des dommages coûteux. Ces coûts pourraient augmenter si l'Europe ne tente pas de s'y adapter. On a observé en Europe des températures moyennes plus élevées, ainsi qu'une diminution des précipitations dans les régions méridionales et une augmentation de ces dernières en Europe du Nord. La calotte glaciaire du Groenland fond encore plus rapidement depuis les années 1990, et l'été 2012 marque son record de fonte. De même pour les glaciers de l'océan Arctique, qui diminuent plus rapidement que l'on ne l'avait calculé. Les records les plus bas ont été observés en 2007, 2011 et 2012 et totalisent approximativement la moitié de l'étendue de glace minimum normale enregistrée dans les années 1980. Le manteau neigeux a diminué et il en va de même pour de nombreux glaciers en Europe. Enfin, une grande partie du permafrost s'est réchauffée. Ces dernières années, des évènements climatiques extrêmes tels que vagues de chaleur, inondations et sécheresses ont entraîné des dommages de plus en plus coûteux en Europe. Il convient certes de disposer de davantage de preuves pour déterminer la part du changement climatique dans cette tendance, mais l'augmentation des activités humaines dans les zones à risque a été un facteur clé. L'évolution future du climat devrait augmenter cette vulnérabilité, car les évènements extrêmes devraient devenir plus intenses et plus fréquents. L'impact du changement climatique a également été observé sur les côtes européennes et au niveau des mers. L'augmentation du niveau moyen des mers globalement et sur les côtes européennes s'accompagne d'une augmentation de l'acidification des océans, de la température de surface des eaux et de la chaleur des océans. Cela a entraîné une apparition saisonnière précoce pour certaines espèces marines et une migration vers le nord pour certaines espèces de poissons et de plancton. Les corps d'eau douce témoignent une augmentation des cours d'eau dans le sud et l'est de l'Europe pendant l'été, et une augmentation dans les autres régions pendant l'hiver. On constate également une augmentation de la fréquence des débordements des cours d'eau et rivières, et une augmentation de l'intensité des sécheresses (notamment dans les régions méridionales), ainsi qu'une augmentation des températures de l'eau dans les cours d'eau et lacs. Comme pour les espèces marines, les espèces d'eau douce froide migrent vers le nord, et on constate également le développement du phytoplancton et du zooplancton dans les eaux douces plus tôt dans l'année. Le rapport souligne que certaines régions seront moins à même de pouvoir s'adapter au changement climatique que d'autres, en partie à cause des disparités économiques en Europe. Les effets du changement climatique pourraient renforcer ces inégalités. Mais les stratégies actuelles de suivi et de recherche aux niveaux national et européen permettraient d'améliorer les évaluations antérieures et les prévisions d'impact du changement climatique, renforçant ainsi la base de connaissance pour les mesures d'adaptation. Comme l'expliquait Jacqueline McGlade, directrice exécutive de l'AEE: «Le changement climatique est une réalité à l'échelle mondiale, son étendue et sa rapidité deviennent sans cesse plus évidents. Ceci signifie que tous les acteurs de l'économie, y compris les ménages, doivent s'adapter ainsi que réduire leurs émissions.»Pour plus d'informations, consulter: Rapport de l'AAE 'Climate change, impacts and vulnerability in Europe 2012' (en anglais): http://www.eea.europa.eu/pressroom/publications/climate-impacts-and-vulnerability-2012/ Agence européenne pour l'environnement: http://www.eea.europa.eu/fr/

Articles connexes