Skip to main content

Article Category

Entretien

Article available in the folowing languages:

Assurer un excellent retour sur investissement pour l'ISS

Depuis que la première équipe d'astronautes est montée à bord en 2000, la Station spatiale internationale a coûté plus de 7 milliards d'euros à la communauté internationale. Une quantité considérable de données ayant été générée, assurer le retour sur investissement nécessite ...

Depuis que la première équipe d'astronautes est montée à bord en 2000, la Station spatiale internationale a coûté plus de 7 milliards d'euros à la communauté internationale. Une quantité considérable de données ayant été générée, assurer le retour sur investissement nécessite le stockage, la diffusion et l'exploitation de ces nouvelles connaissances. La plupart considère la Station spatiale internationale (ISS) comme l'exemple le plus brillant et le plus coûteux de la coopération spatiale post-guerre froide entre les nations. Mais ce qui est moins connu, c'est la quantité de données scientifiques précieuses exploitées grâce à cette entreprise commune. Plus de 400 expériences scientifiques dans des domaines tels que la biologie, la physiologie humaine, la physique et la science des matériaux, la science de la Terre et de l'espace, ont été menées sur l'ISS au cours des dix dernières années Lancé en juillet 2012, le projet CIRCE vise à renforcer et à développer une e-infrastructure internationale capable de soutenir et de promouvoir l'exploitation des données scientifiques générées par l'ISS et d'autres grandes missions spatiales. Les enjeux sont élevés, mais les obstacles aussi; en effet, est parfois difficile de coordonner un grand nombre de partenaires et il manque encore des règlements et lignes directrices pour la diffusion et l'exploitation des données. Luigi Carotenuto, directeur technique du projet CIRCE, explique comment le projet contribue à établir une feuille de route d'e-infrastructure et à définir des lignes directrices pour les futurs programmes de recherche. Quels sont les principaux objectifs de CIRCE? CIRCE est une action de coordination promue par Telespazio et les agences spatiales allemande et française (la DLR et le CNES, respectivement). Elle est co-financée par la Commission européenne dans le cadre du 7e PC, et a deux grands objectifs. Le premier objectif est la conception d'une feuille de route pour l'établissement d'une e-infrastructure européenne capable d'assurer la conservation à long terme et l'exploitation des données scientifiques produites à bord de la Station spatiale internationale. Nous cherchons également à favoriser la coopération avec les partenaires internationaux de l'ISS pour réaliser une vision commune de l'e-infrastructure de données. Pourquoi était-il important de lancer ce projet? Les données spatiales sont très importantes au niveau scientifique. Elles nécessitent, d'une part, une énorme quantité de ressources, ce qui les rend presque impossibles à répéter, mais elles sont également examinées sérieusement par des pairs ce qui leur donne un contenu scientifique unique. Elles touchent, de plus, de nombreux domaines scientifiques, des sciences de la vie et des matériaux à la physique. L'utilisation des données spatiales mériterait d'être augmentée car elle contribue au développement de connaissances et d'applications dont les citoyens bénéficieront directement. L'ISS est le laboratoire le plus complexe et le plus puissant de recherche dans l'espace, la conservation à long terme des données n'est cependant pas assurée. La conservation et l'accumulation des données pourraient fournir une base pour la recherche et le développement des connaissances de l'avenir. Réaliser cet objectif nécessite cependant une e-infrastructure de données capable de soutenir la préservation systématique des données de l'ISS et d'autres plateformes spatiales et de permettre aux utilisateurs de trouver, d'accéder et d'exploiter les données examinées. CIRCE découle du projet précédent, ULISSE2, promu par les centres européens pour les opérations scientifiques de l'ISS et co-financé par la Commission européenne. La première initiative du genre, ULISSE, a exploré les principaux enjeux de la conservation des données pour l'ISS et identifié des solutions et outils possibles. Elle a également mis en place un démonstrateur qui fournit les principaux services d'accès aux et d'utilisation des données en intégrant un ensemble de ressources distribuées. Le démonstrateur a démontré la faisabilité et l'utilité d'un e-infrastructure pour interopérer avec les référentiels distribués de l'ISS en conformité avec les principales obligations légales. L'expérience ULISSE a également noté que la création d'une e-infrastructure de données opérationnelle exigerait une coopération étroite entre les principaux acteurs de l'ISS - CIRCE entend répondre à ce besoin. Quoi de neuf sur la façon avec laquelle CIRCE aborde la coopération liée à l'ISS? Pour la première fois à l'ISS, nous oeuvrons pour une nouvelle vision de la recherche basée sur le partage amélioré des données spatiales pour promouvoir leur utilisation ultérieure. La Commission européenne, les agences spatiales, des entreprises et des experts en TIC ainsi que différentes communautés scientifiques se sont réunis pour ce projet, un fait essentiel à la réalisation d'une e-infrastructure de données même si cela n'a jamais été tenté auparavant. CIRCE assure l'engagement constant de toutes les parties nécessaires et la promotion de cette initiative coordonnée. Quelles difficultés avez-vous rencontrées et comment les avez-vous résolues? Nous n'avons pas encore consolidé de vision commune pour l'exploitation des données de l'ISS ni les avantages possibles d'une approche coopérative. Cela se traduit, par exemple, par la diversité des politiques de diffusion des données utilisées par les différentes parties prenantes. Le projet CIRCE a collecté les différentes opinions sur ??le sujet; le projet utilise également ses ateliers internationaux pour stimuler une discussion commune avec toutes les parties prenantes de recherche de l'ISS et proposer des solutions possibles et des futures initiatives pour leur mise en œuvre. Quels sont les résultats concrets de vos recherches à ce jour? Le projet a déjà obtenu des résultats techniques et pris d'importantes initiatives de coordination. D'un point de vue technique, nous avons évalué les communautés d'utilisateurs et leurs besoins en termes d'exploitation de données, défini les services à déployer par une e-infrastructure de données et identifié un nouveau modèle de données. En termes d'initiatives de coordination, nous avons préparé un document de position qui a été signé par tous les centres d'opérations scientifiques européens et qui a attiré l'attention sur l'importance de la préservation des données de l'ISS, avant la Conférence ministérielle de l'ESA qui s'est tenue en novembre 2012. Un premier atelier a également été organisé avec succès à la Commission européenne, à Bruxelles, en février 2013. Il a réuni des représentants de différentes agences spatiales (ESA, ASI, CNES, DLR, CSA et Roscosmos), la communauté scientifique engagée dans la recherche de l'ISS et des experts en technologies de l'information. Les participants ont identifié les principaux critères et les questions clés, comme la nécessité d'harmoniser les politiques de données, d'engager la communauté des utilisateurs grâce à la bonne reconnaissance des mérites scientifiques et de permettre aux utilisateurs de trouver et de récupérer les données de l'espace. Quels sont les principaux résultats attendus de ce projet? Le projet permettra d'identifier les principales étapes de programmation et des solutions techniques. Il élaborera une feuille de route de mise en œuvre et permettra d'identifier les possibilités de financement pour le développement d'une e-infrastructure de données pour l'ISS. CIRCE souhaite, de plus, contribuer à la coopération internationale entre les partenaires de l'ISS pour améliorer la diffusion et l'utilisation des données scientifiques de l'espace. Quelles sont les prochaines étapes du projet? Le projet prépare actuellement le deuxième atelier international sur l'exploitation des données de l'ISS, qui a eu lieu à Bruxelles à l'Observatoire Royal de Belgique, les 26 et 27 novembre. Après l'achèvement du projet CIRCE, nous prévoyons d'approfondir la représentation des connaissances dans le domaine de l'expérimentation de l'ISS pour améliorer les modèles de données. Nous allons continuer à chercher, sur cette base, des possibilités de développement d'une e-infrastructure pour l'exploitation des données scientifiques de l'ISS.Pour plus d'informations, veuillez consulter: CIRCE http://www.circe-space.eu/ Fiche d'informations du projet

Pays

Italie