Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

TENDANCES SCIENTIFIQUES: Selon une étude, l’air frais et les écrans éteints aident à lutter contre le blues du confinement

Pendant la crise du COVID-19, il semble que ceux qui sortent et éteignent leurs écrans sont ceux qui sont les plus heureux.

Recherche fondamentale

Alors que la pandémie de coronavirus s’intensifie en ce début d’année 2021 et que de nombreux pays européens renforcent les mesures, imposent de nouvelles restrictions ou réimposent le confinement, la santé mentale reste au premier plan de l’actualité. Une nouvelle recherche publiée dans le «Journal of Happiness Studies» révèle que passer du temps dans des espaces verts et éteindre les télévisions, ordinateurs et smartphones améliore radicalement notre bien-être. Le fait de prendre l’air plus souvent et de réduire au minimum les heures passées devant l’écran est associé à des niveaux de bonheur plus élevés pendant la pandémie.

Nature et détox numérique

«Bien que le confinement puisse contribuer à ralentir la transmission de COVID-19, la recherche a également montré que les périodes prolongées de confinement ont des effets néfastes sur la santé mentale», a commenté Viren Swami, co-auteur principal et professeur de psychologie sociale à l’Université Anglia Ruskin (ARU) au Royaume-Uni, dans un communiqué de presse. «Nos résultats sont importants dans ce contexte car ils montrent que, dans des conditions de confinement, le fait de pouvoir passer du temps à l’extérieur a un impact bénéfique sur le bien-être psychologique. Les moments passés en plein air permettent d’échapper au stress de l’enfermement à la maison, d’entretenir des relations sociales avec les autres et de pratiquer une activité physique; tout cela améliore la santé mentale.» Des chercheurs de l’ARU, de l’Université Karl Landsteiner des sciences de la santé en Autriche et de l’Université Perdana en Malaisie ont étudié l’impact du fait d’être à l’extérieur sur les niveaux de bonheur pendant un confinement national, les doses quotidiennes de temps d’écran et le sentiment de solitude. Ils ont suivi 286 personnes au cours du mois d’avril 2020 afin d’étudier leur humeur pendant un confinement strict. Les résultats ont montré que les participant(e)s étaient plus heureux lorsqu’ils étaient à l’extérieur que lorsqu’ils étaient devant un écran ou sur un appareil mobile. Ce qu’ils ont fait à l’extérieur n’a pas influencé leur bonheur. Par ailleurs, plus le temps quotidien passé devant un écran était élevé, plus les niveaux de bonheur étaient bas, que les participant(e)s se trouvent à l’intérieur ou à l’extérieur.

Sortez!

Les chercheurs estiment que les autorités devraient inciter les gens à sortir et que leurs conclusions sont susceptibles d’étayer les décisions des hommes politiques. «Nos conclusions ont des implications pratiques pour la politique sanitaire», a expliqué le professeur Viren Swami. «Étant donné que de nouvelles restrictions de confinement sont désormais nécessaires... des messages de santé publique qui encouragent à prendre l’air au lieu de rester à l’intérieur et de regarder nos écrans pourraient véritablement contribuer à améliorer l’humeur des gens cet hiver.»

Mots‑clés

COVID-19, coronavirus, pandémie, confinement, bonheur, plein air, santé mentale