Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

TENDANCES SCIENTIFIQUES: Le jour où les dinosaures ont disparu

Des fossiles de poissons révèlent le moment où l’astéroïde responsable de la disparition des dinosaures a frappé.

Recherche fondamentale

Le printemps est une période de renouveau. La pluie arrive, les fleurs éclosent, les arbres commencent à pousser et à se reproduire. Il n’est pas étonnant que cette saison soit la plus célébrée par tant de rites et festivals. Mais un jour de printemps, il y a 66 millions d’années, il s’est agi de destruction et non de création.

L’apocalypse des dinosaures

Un astéroïde de la taille d’une ville a frappé, anéantissant tous les dinosaures. Nous ignorons l’année, mais nous savons désormais que c’était au printemps. Selon une nouvelle étude publiée dans la revue «Nature», des fossiles bien conservés de poissons ont été découverts sur le site fossilifère de Tanis, dans le Dakota du Nord, aux États-Unis, qui ont péri des suites de l’impact dévastateur qui a eu lieu au printemps. En réalité, l’endroit où l’astéroïde a frappé se trouvait à environ 3 500 km du site. Les chercheurs ont analysé les arêtes des poissons trouvés à Tanis qui sont morts moins de 60 minutes après l’impact de l’astéroïde. Ces poissons spatules et esturgeons fossilisés étaient très bien conservés. Ils avaient encore des particules appelées sphérules coincées dans leurs branchies. Il s’agit de petits morceaux de roche en fusion projetés dans l’espace par l’impact, qui se sont cristallisés et sont retombés sur Terre le même jour. Leur examen indique que les particules étaient toujours en train de tomber lorsque les poissons ont péri. Les poissons semblent être morts enterrés vivants par les sédiments soulevés par l’impact. Les analyses ont mis en lumière les schémas de croissance annuelle des arêtes et l’abondance de la nourriture en relation avec la fluctuation des saisons. Les arêtes présentaient des niveaux de croissance élevés associés au printemps. La croissance est plus faible pendant les mois maigres d’hiver. La disponibilité de la nourriture augmente au printemps, mais atteint un pic en été. Ce pic n’avait pas encore été atteint. Les résultats indiquent tous qu’il s’agissait du printemps.

L’une des pires journées de l’histoire de la vie sur Terre

«Je pense que le printemps place un grand groupe du biote (vie animale et végétale) de la fin du Crétacé dans une situation très vulnérable parce qu’ils étaient en train de chercher de la nourriture, de prendre soin de leur progéniture et d’essayer d’accumuler des ressources après le rude hiver», a déclaré à «CNN» l’auteure principale, Melanie During, doctorante à l’Université d’Uppsala, en Suède. «Ces sphérules d’impact ont été éjectées dans l’espace, et certaines d’entre elles ont même pu faire le tour de la Lune, avant de retomber en pluie sur la Terre.» En décrivant le site fossilifère de Tanis, Melanie During a expliqué: «Ce dépôt ressemble littéralement à un accident de voiture figé sur place. Il ressemble à la chose la plus violente que j’ai jamais vue, préservée dans un état immaculé.» «Dans l’hémisphère sud, de nombreux organismes auraient été en hibernation ou à l’abri. Cela aurait pu les aider», a déclaré Melanie During à la «BBC». «Au printemps, les animaux sont probablement en train de s’occuper de leur progéniture, qui est très fragile, ou peut-être sont-ils encore en train de s’occuper des œufs, en attendant qu’ils éclosent, ou de chercher de la nourriture. Cela les place dans une position vulnérable.» Pourquoi devrions-nous nous soucier de savoir quand un astéroïde a frappé il y a tant de millions d’années? Le moment précis de l’impact pourrait aider les scientifiques à comprendre le mystère persistant de la raison pour laquelle certains animaux comme les oiseaux, les crocodiles et les serpents ont réussi à survivre alors que d’autres ont disparu.

Mots‑clés

dinosaure, poisson, fossile, astéroïde, printemps, arête, printemps, animal