Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Planifier l’avenir des forêts européennes

Un nouvel article expose les opportunités, les défis et les options politiques liées aux services écosystémiques fournis par les forêts européennes.

Changement climatique et Environnement
Société
Alimentation et Ressources naturelles

La vie telle que nous la connaissons n’est pas vraiment possible sans forêts. Les forêts et autres terres boisées d’Europe fournissent un large éventail de services écosystémiques précieux. Elles nous donnent le bois dont nous avons besoin pour la construction et l’énergie, ainsi que les baies, les champignons, le sirop d’érable et le ginseng que nous aimons consommer, pour n’en citer que quelques-uns. Elles permettent également aux amoureux de la nature de faire du camping, de la randonnée, du tourisme et d’autres activités récréatives. N’oublions pas leur rôle déterminant dans la prévention de l’érosion des sols, la régulation des courants d’eau et, plus important, l’atténuation du changement climatique. Aujourd’hui, les responsables politiques européens en charge des forêts ont pour mission d’aligner les différentes demandes sociétales et politiques pour des services écosystémiques forestiers (SEF) avec l’offre de ces services. Un récent article publié dans la revue «Forest Policy and Economics» apporte des informations précieuses sur la fourniture des SEF en Europe afin d’orienter la future élaboration des politiques et de parvenir à cet alignement. S’appuyant sur les recherches soutenues par les projets SINCERE, ForestValue et CLEARING HOUSE, financés par l’UE, l’article identifie six défis et trois opportunités liées à la fourniture des SEF. Il présente également quatre voies à suivre pour la future politique forestière de l’UE afin de faire correspondre l’offre et la demande en SEF.

Défis et opportunités

Les défis identifiés pour la fourniture de différents SEF en Europe comprennent l’alignement inapproprié de l’offre et de la demande en SEF ainsi que le manque d’intégration ou de soutien politique pour les innovations liées aux SEF autres que le bois et les produits du bois. L’article évoque également des cadres réglementaires ambigus et contradictoires, une absence d’informations précises sur l’offre et la demande en SEF et d’innovations pour les aligner, sans parler d’une pression accrue pour s’adapter au changement climatique. Enfin, la «grande diversité» de situations forestières en Europe limite les solutions politiques universelles. L’article a mis en évidence trois opportunités en ce qui concerne la fourniture de différents SEF. Premièrement, les objectifs de plus en plus hétérogènes des propriétaires forestiers pourraient potentiellement répondre aux demandes plurielles de la société. Deuxièmement, la demande croissante de la société pour un large spectre de SEF combinée à la diversification des entreprises forestières pourrait mener à des innovations dans la fourniture de SEF liées à l’atténuation des effets du changement climatique, à la biodiversité et aux activités récréatives. Troisièmement, les forêts peuvent considérablement contribuer à l’atténuation des effets du changement climatique.

Des voies politiques pour les forêts d’Europe

Quatre voies politiques distinctes et pourtant complémentaires de l’UE ont été introduites en réponse aux défis et opportunités présentés. La première voie met l’accent sur l’amélioration de la surveillance de l’offre et de la demande en SEF comme base pour la conception de politiques et l’innovation. La deuxième cible l’intégration politique: parvenir à un cadre politique cohérent dans lequel les objectifs forestiers et les instruments politiques de l’UE sont alignés de manière cohérente. La troisième voie fait référence à l’économie de la fourniture de SEF grâce à un système européen de paiements pour services écosystémiques (PSE) qui prévoit des transactions volontaires entre les utilisateurs et les prestataires de services écosystémiques. «Les PSE sont considérés comme un outil destiné à encourager l’offre de SEF dans des cas où d’autres instruments politiques comme la réglementation pourraient ne pas être réalisables ou appropriés …, et sont notamment conçus pour parvenir à des compromis entre les intérêts des parties prenantes», expliquent les auteurs dans l’article. La quatrième voie met en exergue la «participation ascendante, le dialogue, et la mise en réseau pour assurer la fourniture de SEF adaptés à l’échelle locale et diffuser les connaissances et les idées innovantes». SINCERE (Spurring INnovations for Forest ECosystem SERvices in Europe) a pris fin en 2022. ForestValue (ForestValue - Innovating forest-based bioeconomy) et CLEARING HOUSE (CLEARING HOUSE - Collaborative Learning in Research, Information-sharing and Governance on How Urban tree-based solutions support Sino-European urban futures) s’achèveront en 2023. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet SINCERE site web du projet ForestValue site web du projet CLEARING HOUSE

Mots‑clés

SINCERE, ForestValue, CLEARING HOUSE, forêt, service écosystémique forestier, politique, climat