Skip to main content
European Commission logo print header

Article Category

Article available in the following languages:

Aider les villes à repenser leurs infrastructures hydrauliques

Un projet soutenu par l’UE procède à la démonstration d’une planification systématique, à l’échelle d’une ville entière, de l’utilisation de solutions fondées sur la nature (SfN) pour le traitement, le stockage et la réutilisation de l’eau en milieu urbain.

Changement climatique et Environnement icon Changement climatique et Environnement
Technologies industrielles icon Technologies industrielles

La croissance des populations urbaines s’accompagne de problèmes tels que les pénuries d’eau et les approvisionnements en eau inappropriés et insalubres. Pour répondre à leurs besoins croissants en eau, de nombreuses villes s’appuient sur des infrastructures d’approvisionnement en eau qu’il est difficile ou coûteux d’adapter, d’étendre ou de remplacer. Pour que les villes se montrent plus résilientes face au changement climatique et aux pressions exercées par ce dernier sur leurs systèmes d’approvisionnement en eau, elles doivent repenser leurs infrastructures urbaines d’approvisionnement en eau. Lancé en 2021, le projet MULTISOURCE, financé par l’UE, développe des SfN pour le traitement, le stockage et la réutilisation de l’eau en milieu urbain. Les SfN ont recours à des processus observés dans la nature pour répondre à des enjeux sociétaux liés notamment au changement climatique, à la santé humaine et à la sécurité de l’eau, d’une manière profitable à la fois au bien-être des personnes et à la biodiversité.

Tester différents scénarios

MULTISOURCE anime sept programmes pilotes concernant le traitement d’un vaste éventail d’eaux urbaines. Six d’entre eux se déroulent en Europe — Lyon (France), Ypres (Belgique), Merone (Italie), Gérone (Espagne), Leipzig (Allemagne) et Oslo (Norvège) — alors qu’un dernier programme pilote est mené aux États-Unis (à Bozeman). Les projets pilotes s’attaquent à des problèmes tels que le traitement et la réutilisation des eaux usées domestiques et des déversoirs d’orage, la réutilisation des eaux grises, le traitement et la réutilisation des eaux de ruissellement des rues, la rétention des eaux pluviales et le traitement des eaux noires. Une note d’orientation publiée sur le site web de MULTISOURCE décrit les objectifs du projet. Les objectifs scientifiques comprennent l’élimination des polluants, des agents pathogènes et d’autres substances des eaux urbaines, l’évaluation des risques, l’optimisation de l’efficacité du traitement de l’eau à l’aide de systèmes naturels améliorés et l’évaluation de leur impact, l’identification de partenariats innovants, ainsi que le renforcement des collaborations internationales. Les objectifs techniques comprennent la création d’un système de cartographie en libre accès permettant d’identifier les zones problématiques dans les réseaux d’égouts urbains, le développement d’un outil facilitant la sélection de technologies multisectorielles, l’anticipation d’un certain nombre de scénarios possibles afin de proposer des solutions rapides, et la diffusion de conseils concernant les SfN destinées au traitement de l’eau à travers le monde. En promouvant des SfN capables de capturer le CO2 et de réduire la pression sur les réseaux d’égouts urbains, MULTISOURCE devrait non seulement contribuer à atténuer le changement climatique, mais aussi aider les villes à s’y adapter. Une étude financée en partie par MULTISOURCE se penche sur la conception de réseaux urbains de réutilisation de l’eau à l’aide d’un outil d’aide à la décision en mesure de calculer automatiquement le meilleur réseau d’eau recyclée pour n’importe quel scénario. «L’outil indique non seulement la quantité maximale d’eau recyclée desservie par coût unitaire d’investissement, mais aussi la longueur et le diamètre des tuyaux requis, l’emplacement et la taille des réservoirs de stockage, la population desservie et les coûts de construction. Autrement dit, toutes ces informations sont fournies au sein de la même architecture», expliquent les auteurs de l’étude publiée dans la revue «npj Clean Water». En collaboration avec les parties prenantes locales, nationales et internationales, MULTISOURCE entend faire la démonstration de toute une gamme de solutions naturelles de traitement amélioré pour une grande diversité d’eaux urbaines. Comme l’indique la note d’orientation, l’objectif consiste également à «développer des outils, des méthodes et des modèles commerciaux innovants qui soutiennent la planification à l’échelle de la ville ainsi que l’exploitation et le maintien à long terme de SfN destinées au traitement, au stockage et à la réutilisation de l’eau dans les zones urbaines du monde entier». Le projet MULTISOURCE (ModULar Tools for Integrating enhanced natural treatment SOlutions in URban water CyclEs) s’achèvera en 2025. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet MULTISOURCE

Mots‑clés

MULTISOURCE, ville, urbain, eau, traitement de l’eau, réutilisation, solutions fondées sur la nature, SfN

Articles connexes