Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

La Commission lance une nouvelle initiative pour étendre le réseau de transports transeuropéens à l'Europe centrale et orientale

Les préparatifs en vue de l'élargissement de l'Union européenne ont fait un grand pas en avant avec le lancement, le 7 mai 1996, d'une initiative de l'UE visant à étendre le réseau de transports européens (RTE) à l'Europe centrale. Prenant la parole lors de la première réunio...

Les préparatifs en vue de l'élargissement de l'Union européenne ont fait un grand pas en avant avec le lancement, le 7 mai 1996, d'une initiative de l'UE visant à étendre le réseau de transports européens (RTE) à l'Europe centrale. Prenant la parole lors de la première réunion d'un groupe de travail composé de hauts fonctionnaires chargés des transports des Etats membres de l'UE et des dix pays d'Europe centrale, M. Neil Kinnock, commissaire responsable des transports, a déclaré que pour que l'élargissement bénéficie à toute l'Europe, il est essentiel de créer des infrastructures de transport reliant les Etats membres de l'Union élargie qui soient sûres, efficaces et respectueuses de l'environnement. Parmi les principales questions couvertes par cette initiative - l'évaluation des besoins en infrastructures de transport (Transport Infrastructure Needs Assessment, TINA) - on notera: - l'établissement de plans de réseaux multimodaux pour les pays d'Europe centrale, comparables aux RTE existants dans l'UE, afin d'assurer des liens Est-Ouest et Nord-Sud à travers cette région ainsi qu'avec les voisins orientaux et méridionaux de l'Union élargie - l'identification de projets prioritaires d'intérêt commun indispensables pour faire fonctionner le réseau - un examen des possibilités de financement aussi bien public que privé. S'agissant du financement, M. Kinnock a souligné l'importance des capitaux privés à côté des fonds publics, et suggéré la possibilité d'un partenariat à l'échelle européenne pour les investissements dans les infrastructures de transport qui regrouperait les gouvernements des Etats membres, ceux des autres pays intéressés ainsi que le secteur privé.

Pays

Bulgarie, Tchéquie, Estonie, Hongrie, Lituanie, Lettonie, Pologne, Roumanie, Slovénie, Slovaquie