Skip to main content

Evaluation of Integrated Cardiac Imaging for the Detection and Characterization of Ischemic Heart Disease

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une imagerie non invasive pour détecter les ischémies myocardiques

Une étude récente a évalué une technique d'imagerie cardiaque non invasive pour la détection des maladies cardiaques ischémiques (MCI).

Santé

Les maladies cardiovasculaires sont une cause importante de décès en Europe. On observe une tendance globale au déclin du taux de mortalité cardiovasculaire, lequel varie en fonction de l'âge, mais la prévalence des MCI augmente en raison de l'émergence de nouveaux facteurs de risque. Pour réduire davantage la mortalité et la morbidité cardiovasculaire, une meilleure gestion et prévention des MCI sont indispensables. Une technique habituelle pour le diagnostic des MCI est la coronarographie invasive, mais le diagnostic obtenu laisse à désirer en raison de la sous-utilisation d'essais non invasifs avant l'examen invasif. Le projet financé par l'UE EVINCI-STUDY a étudié la précision du diagnostic suite à l'association d'informations anatomiques non invasives provenant d'une coronarographie par tomodensitométrie (CTCA) avec des informations fonctionnelles issues d'un électrocardiogramme (ECG) d'effort. L'objectif est de réaliser une détection et une caractérisation non invasives précoces pour mieux gérer les MCI. Les partenaires du projet ont mené des examens auprès d'une cohorte de 697 patients chez qui l'on suspectait une MCI, avec une probabilité de faible à moyenne, sélectionnés dans 14 centres cliniques européens. La comparaison de plusieurs techniques d'imagerie pour un diagnostic précis en vue de détecter une maladie coronarienne obstructive et de prévoir une revascularisation a révélé que la CTCA permettait une meilleure performance en termes de diagnostic par rapport à l'électrocardiogramme d'effort. Les techniques d'imagerie par perfusion (comme la SPECT, soit tomographie par émission monophotonique, et la tomographie par émission de positrons PET) ont une sensibilité renforcée, alors que les techniques se basant sur les mouvements de la paroi thoracique (échocardiogramme (ECHO) et résonance magnétique cardiaque (RMC)) sont plus spécifiques. De plus, l'intégration de la CTCA à l'imagerie fonctionnelle renforce la précision de diagnostic de l'imagerie fonctionnelle seule. Les membres du projet ont mis en place un instrument électronique multimodal pour permettre l'organisation et la visualisation de toutes les informations disponibles (imagerie clinique, biologique et cardiaque) pour un patient unique. Ainsi, cela permettra une présentation simplifiée des informations intégrées aux différents niveaux de complexité aux spécialistes et aux médecins traitants, dont les médecins praticiens. À l'avenir, l'utilisation de procédures invasives, d'une revascularisation inappropriée et de soins de santé découlant d'une mauvaise gestion seront considérablement réduits. De plus, la détection précoce permettra de renforcer la prévention et des programmes de traitement précoce.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application