Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un ingénieux concept d’aile offre de nouveaux sommets en perspective au secteur de l’aviation

Avec le retour des ailes en anneau, un concept vieux de plus d’un siècle, les avions du futur pourront transporter davantage de passagers tout en étant plus écologiques et plus économiques.
Un ingénieux concept d’aile offre de nouveaux sommets en perspective au secteur de l’aviation
Le secteur du transport aérien est l’une des sources d’émission de gaz à effet de serre dont la croissance est la plus rapide. Autour de 3 % du total des émissions de l’UE, soit actuellement environ 130 millions de tonnes, sont attribuables à l’aviation. Avec l’augmentation rapide de la demande dans le domaine des voyages et des prévisions de croissance du trafic aérien de l’ordre de 45 % d’ici 2035, le secteur se trouve confronté à un défi environnemental majeur.

Or une équipe de chercheurs pourrait bien avoir trouvé une solution à ce problème. Dans le cadre du projet PARSIFAL, financé par l’UE, ces chercheurs ont mis au point un nouvel avion nommé PrandtlPlane. Sa conception innovante pourrait permettre de faire face au nombre croissant de passagers tout en maintenant la même quantité de vols. Comment? Grâce à une nouvelle configuration d’ailes appelée "ailes en anneau", proposée il y a un siècle par l’ingénieur allemand Ludwig Prandtl.

Le concept d’aile en anneau

Les ailes en anneau, sont des ailes fermées encadrant l’avion. Vues de devant, les ailes présentent une forme rectangulaire. Comme pour un biplan, il s’agit de deux ailes horizontales, mais dont les extrémités sont jointes par des ailes verticales. Cette configuration réduit la résistance qui freine l’avion.

Elle permet donc au PrandtlPlane, nommé d’après l’inventeur du concept, de consommer moins de carburant et d’être moins nocif pour l’environnement. Outre la réduction des émissions, la pollution produite au niveau des aéroports lors du décollage et de l’atterrissage est également diminuée du fait de son efficacité à vitesse réduite.

Les ailes rectangulaires en anneau permettraient également d’augmenter le nombre de passagers transportés par les avions commerciaux de taille moyenne. Au lieu de 180 passagers, les avions pourvus de ce type d’architecture d’ailes pourraient en transporter plus de 300. Afin de parer aux potentiels problèmes logistiques dans les aéroports, l’équipe a également prévu des allées plus larges et trois sorties, de manière à accélérer l’embarquement et le débarquement des passagers.

«Le PrandtlPlane offre la solution la plus prometteuse pour résoudre le problème de la future augmentation de la demande dans le secteur de l’aviation civile,» déclare le professeur Aldo Frediani de l’université de Pise dans un communiqué de presse publié sur le site Internet Science|Business. «Les nouvelles solutions technologiques adoptées pour le PrandtlPlane contribueront également à réduire la consommation spécifique des avions, la pollution environnementale et les coûts de fonctionnement: les travaux des chercheurs au cours de la prochaine phase du projet PARSIFAL seront axés sur ces sujets.»

À peine un an après le lancement du projet, l’équipe a présenté un modèle à l’échelle 1:50 de l’aéronef et de ses ailes en anneau. En fonction des tests de sécurité et de l’intérêt des fabricants, les passagers pourraient monter à bord de ce type d’engin d’ici 10 à 15 ans.

Les prochaines étapes pour PARSIFAL (Prandtlplane ARchitecture for the Sustainable Improvement of Future AirpLanes) porteront sur l’amélioration des qualités aérodynamiques de l’appareil, sur le positionnement de son moteur et sur les commandes. Avec la contribution de la section économie de l’université de Pise, des travaux seront également menés pour mesurer les performances économiques prévisionnelles de l’aéronef.

Pour plus d’informations, veuillez consulter:
site web du projet PARSIFAL

Source: D’après des informations communiquées par le projet et des communiqués de presse

Informations connexes