Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un monde numérique plus intelligent, plus sûr et sans préjugés pour le futur

Trois initiatives européennes ont relevé le défi de créer une technologie sécurisée et intelligente, véritable épine dorsale d’un monde à la fois plus connecté et plus fiable.
Un monde numérique plus intelligent, plus sûr et sans préjugés pour le futur
L’intelligence artificielle (IA), la robotique et l’internet des objets (IdO) transforment notre monde à grande vitesse. Cependant, il reste encore beaucoup d’étapes à franchir avant de pouvoir profiter du plein potentiel de ces technologies. Des défis complexes liés à la performance et à la fiabilité des systèmes numériques doivent encore être résolus.

Avec pour objectif un monde plus connecté et plus digne de confiance, les projets ALOHA, ENACT et PDP4E, tous financés par l’UE, s’attaquent à la problématique de systèmes d’IdO intelligents et sécurisés sous différents angles. ALOHA se concentre sur l’apprentissage profond, ENACT sur un IdO plus intelligent et PDP4E, quant à lui, sur l’amélioration de la confidentialité et de la protection des données personnelles.

«Afin de réaliser le rêve fou d’un monde axé sur l’IdO, nous devons résoudre des problèmes complexes», affirme Otto Berkes, directeur des techniques informatiques chez CA Technologies, partenaire des trois projets, dans un entretien avec «Robotics Business Review». «Ces obstacles doivent être surpassés avant de pouvoir mettre en place des systèmes d’IdO qui puisse fournir des données fiables et de qualité, être adaptable et rester ouverts à de nouvelles technologies; des systèmes qui, à ce jour, n’ont pas encore été inventés.»

Vers une IA éthique et sans préjugés

Il existe de nombreux exemples de préjugés dans les modèles d’IA; du racisme de l’agent conversationnel de Twitter à des résultats Google indésirables, ces incidents sont dus aux données sur lesquelles se basent les algorithmes. Les algorithmes d’apprentissage profond sont utilisés en IA pour créer des modèles capables d’analyser des données d’une façon similaire à la logique humaine. Avec l’aide de tels algorithmes, ALOHA cherche à étudier comment les applications d’IdO arrivent à apprendre de leurs expériences et d’en tirer des conclusions comme le ferait un humain. L’étude s’attellera à créer une IA plus éthique, plus imperméable aux préjugés.

Vers des systèmes connectés plus intelligents

Quand des systèmes, des dispositifs et des applications d’IdO fonctionnent dans des environnements potentiellement hostiles, où ils peuvent être exposés à des cyberattaques ou à des conditions climatiques difficiles, les sécuriser et les entretenir n’est pas tâche aisée.

ENACT développe des idées innovantes de nouveaux outils nécessaires à la création et à la surveillance de systèmes d’IdO intelligents et résistants, sur lesquels on peut compter, même dans des scénarios qui n’ont pas été anticipés au cours du développement. «Par exemple, deux dispositifs installés dans un train intelligent pourraient partager des informations cruciales sur un canal non crypté», écrit Berkes sur le site web de CA Technologies. «La détection précoce de cette vulnérabilité pourrait éviter des retards dus aux efforts de sécurisation du système au cours du développement de logiciels.»

Le projet se penchera également sur l’auto‑diagnostic assisté par IA pour les opérations intelligentes, ce qui permettra aux trains de détecter les anomalies, de prédire et ainsi d’éviter toute situation dramatique. Outre les systèmes de transport intelligents, ENACT testera les systèmes d’IdO dans deux autres domaines: la santé en ligne et les bâtiments intelligents.

Vers une amélioration de la confidentialité et de la protection des données

Le règlement général sur la protection des données (RGPD), récemment mis en application, a été pensé pour protéger la vie privée des citoyens de l’UE et pour pousser les différents organismes à travers l’Europe à modifier la manière dont ils abordent la question de confidentialité des données. PDP4E développera de nouvelles méthodes et techniques pour aider les ingénieurs en développement logiciel à s’assurer que leur code respecte le RGPD et les autres règlements en la matière.

Ces trois projets ont tous été lancés dans la première moitié de 2018. ALOHA (software framework for runtime-Adaptive and secure deep Learning On Heterogeneous Architectures) et ENACT (Trustworthy and Smart Actuation in IoT systems) devraient être complétés d’ici fin 2020. PDP4E (Methods and tools for GDPR compliance through Privacy and Data Protection Engineering) prendra fin quant à lui en janvier 2021.

Pour plus d’informations, veuillez consulter:
site web du projet ALOHA
site web du projet ENACT
site web du projet PDP4E CORDIS

Source: D’après des informations communiquées par le projet et des communiqués de presse

Informations connexes