Skip to main content

STRengthening MARritime Technology Research Center

Article Category

Article available in the folowing languages:

Le Portugal exploite son potentiel en matière de technologies en eaux profondes et maritimes

L’Institut pour la science, la technologie et l’ingénierie informatique et des systèmes (INESC TEC) du Portugal envisageait de devenir un centre d’excellence pour les technologies en eaux profondes et maritimes, mais ne possédait pas les compétences ni le réseau dans ce domaine. Grâce à une initiative de l’UE, INESC TEC est désormais reconnu comme un acteur de la recherche maritime européenne.

Économie numérique
Changement climatique et Environnement
Société

INESC TEC est une institution de recherche privée, sans but lucratif, qui relève deux défis principaux concernant la région maritime portugaise. Le premier est la couverture d’un vaste territoire d’eau et de terres, où il n’est pas possible d’utiliser des véhicules pilotés si l’opérateur doit être sur le terrain. Le deuxième concerne l’exploration et l’exploitation des eaux profondes et très profondes, où la présence physique des personnes n’est pas possible. Relever ces défis demande le renforcement de multiples compétences, l’amélioration des connaissances sur le domaine et l’acquisition de nouvelles connaissances afin de collaborer avec des équipes pluridisciplinaires en Europe et au-delà. Le projet STRONGMAR financé par l’UE, «a impulsé les connaissances scientifiques des chercheurs d’INESC TEC dans les domaines essentiels de la technologie et des sciences marines, tout en renforçant leur position européenne et internationale», explique le professeur Eduardo Silva, coordinateur du projet. Plus précisément, le personnel «ne possédait pas les compétences et l’expérience fondamentales en robotique sous-marine ni un réseau solide dans ce domaine». Pour atteindre ces objectifs, STRONGMAR a facilité l’accès transnational à des partenaires européens en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni, leaders internationaux de la technologie en eaux profondes. Valoriser les chercheurs Des écoles d’été et d’hiver, ainsi que des ateliers thématiques, ont renforcé le potentiel technologique et scientifique du personnel d’INESC TEC. Ces rencontres, d’une durée d’une semaine, ont permis d’échanger entre partenaires du savoir-faire, de l’expérience et les meilleures pratiques. Cela a permis au personnel de recherche d’INESC TEC d’acquérir les compétences nécessaires pour travailler à différents niveaux de maturité technologique. Les réunions de mise en réseau, les rencontres à court terme et les conférences ont favorisé le dialogue et promu l’organisation de nouvelles activités conjointes de recherche. Les employés ont construit des réseaux avec les meilleurs chercheurs et experts, afin de parler de sujets avancés liés aux technologies marines et aux disciplines connexes. Ces événements offrent également des opportunités d’examiner de possibles propositions de projet et contrats de recherche, et d’établir des relations avec les meilleurs experts. L’expertise scientifique et les capacités de recherche et d’innovation contribueront à développer des capteurs innovants et peu coûteux. Ils augmenteront les capacités de déploiement à long terme et longue distance de plateformes autonomes et semi-autonomes, ainsi que le contrôle sous-marin et longue distance de plateformes robotiques. En outre, ils joueront un rôle dans le développement, la production, le déploiement et le fonctionnement de plateformes en eaux profondes et en mer. Centre d’excellence pour la recherche maritime européenne Les efforts en matière de diffusion et d’exploitation intensive ont amélioré la visibilité d’INESC TEC dans le domaine de la robotique marine. Les activités de diffusion et de communication comprenaient essentiellement des présentations lors d’événements scientifiques internationaux, la participation à des foires commerciales mondiales et l’organisation d’ateliers pour le transfert de technologie avec les parties prenantes. «INESC TEC est désormais une institution reconnue dans ce domaine, aux côtés de prestigieuses institutions de recherche», souligne le professeur Silva. La crédibilité et la visibilité accrues ont conduit à des collaborations avec la marine portugaise et des organismes nationaux prééminents, comme l’Institut portugais de la mer et de l’atmosphère et le Centre interdisciplinaire pour la recherche environnementale et marine. Les institutions internationales ont également contacté INESC TEC en vue de futurs partenariats. STRONGMAR a contribué à la durabilité et la visibilité à long terme de l’infrastructure de recherche TEC4SEA, une plateforme européenne pionnière et unique pour la recherche, le développement et l’analyse en robotique marine, télécommunications et technologies de détection en faveur d’une économie bleue et durable. Le projet aide également à surmonter les obstacles technologiques qui limitaient la mise en œuvre complète de la stratégie nationale pour l’océan 2013-2020 du Portugal et la stratégie de recherche et d’innovation nationale pour la spécialisation intelligente 2014-2020. Enfin, l’équipe d’INESC TEC a participé avec succès à la présentation d’une proposition pour coorganiser OCEANS Europe, une importante conférence sur la robotique marine. Cet événement aura lieu en 2021 à Porto.

Mots‑clés

STRONGMAR, INESC TEC, maritime, robotique marine, eaux profondes, recherche maritime, science et technologie marines, robotique sous-marine

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application