Skip to main content

Biofouling Reduction on Optical Systems

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un revêtement protecteur pour les instruments optiques sous-marins

Actuellement, les instruments optiques océanographiques et les caméras sous-marines sont largement utilisés pour contrôler la qualité de l'eau de mer et détecter les niveaux de pollution. Les instruments servent aussi à étudier les processus océaniques directement liés aux modifications climatiques. L'un des problèmes majeurs rencontrés lors des campagnes de contrôle océanographique est le salissement des instruments optiques sous-marins par la mer, à savoir l'adhérence de bactéries, d'algues microscopiques etc. sur le verre optique. Le projet en cours a permis de développer un revêtement conducteur innovant réduisant de façon significative le salissement biologique.

Changement climatique et Environnement

Les systèmes de caméra sous-marins ont de nombreuses applications utiles, dont l'inspection des structures et installations sous-marines et surtout le contrôle environnemental du milieu marin. Contrôler la qualité de l'eau de mer permet de mesurer de façon précise et directe le niveau de pollution, tandis qu'un certain nombre de processus océaniques sont immédiatement liés aux changements climatiques et doivent également faire l'objet d'une étroite surveillance. L'intégrité des données collectées à partir de nombreuses plates-formes possibles comme les véhicules sous-marins inhabités ou les bouées flottantes se réduit singulièrement après un temps assez court. Ceci est dû à la fixation de micro-organismes salissants à la surface du verre, un problème connu sous le nom de salissement biologique ou salissure marine. Les micro-organismes salissants comme les bactéries ou les algues sont présents dans tous les océans et colonisent rapidement les surfaces optiques. La formation d'un film biologique sur le verre optique, outre le fait de réduire l'intégrité des données collectées, nécessite également une inspection et un entretien plus fréquents des instruments. Le projet BROS (Bio-fouling Reduction on Optical Systems) a permis de développer un revêtement conducteur innovant aux propriétés optiques adaptées, et polarisé de façon à générer des composés de chlore. Ces composés se répartissent à la surface du verre et empêchent les micro-organismes de venir s'y fixer. Durant plusieurs mois, ce revêtement a été utilisé avec succès pour protéger une caméra sous-marine du salissement biologique. La PME détentrice des droits exclusifs protégeant ce revêtement de protection recherche des fabricants d'instruments désireux de mettre en pratique cette technologie. L'entreprise propose également de se rendre auprès des centres d'essais marins des fabricants afin d'y tester l'efficacité de sa technologie sur leurs produits. Pour plus d'informations sur ce projet, vous pouvez vous rendre à l'adresse suivante: http://www.eng.gla.ac.uk:80/marine/bros.htm

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application