Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Rapport sur l'avenir de la télématique européenne

Les technologies de l'information et de la communication ont pratiquement réduit à néant les frontières européennes. Afin d'évaluer l'impact et les tendances d'évolution futurs des services d'échange d'informations et de communication, le projet CONCORDIA a consisté à analyser les technologies naissantes dans le but d'aider à élaborer et construire l'infrastructure des prochains besoins de l'industrie des télécommunications.

Économie numérique

Tout bien considéré, l'industrie des télécommunications a vécu sa propre révolution de grande ampleur, et celle-ci est probablement toujours en cours. Depuis l'avènement d'Internet, les systèmes de communication n'avaient jamais connu une telle explosion. Marqué par un développement et une évolution dynamiques, le secteur a vu l'introduction rapide d'un grand nombre d'outils de communication et de réseaux. Le projet CONCORDIA a étudié les tendances actuelles et émergeantes du secteur des télécommunications dans son ensemble, afin de mieux comprendre les besoins du secteur et la meilleure façon de structurer le secteur pour être compétitif et capable de répondre à ces besoins. En considérant aussi bien les solutions à court terme qu'à long terme, le projet CONCORDIA a analysé différents points, comme les lignes RNIS, la communication haut débit, les services IP et les services d'information personnalisés, pour ne citer qu'eux. L'objectif ultime du programme était d'évaluer les besoins globaux du secteur de la télématique, et de rédiger un rapport détaillé qui donnerait une image significative de ces tendances et futurs besoins du secteur. Les concepts comme les infrastructures de télécommunication émergeantes, les opportunités commerciales et les éventuelles actions et initiatives ont été abordés dans le rapport final. En substance, les conclusions de l'étude tournent autour de trois catégories d'information. La première est celle des observations pouvant être justifiées par des données quantitatives. La seconde catégorie d'observations concerne les informations qui ont été appelées «Observations dérivées», en se basant sur une analyse experte des preuves fournies. Enfin, le troisième type de données est catalogué comme «Autres observations»; il s'agit des cas pour lesquels d'autres activités de recherche seraient nécessaires. Chaque groupe d'observations est accompagné d'une liste de recommandations sur laquelle les futures initiatives devront se baser. D'une manière générale, le rapport est approfondi, détaillé et lucide. Il propose un aperçu exceptionnel de l'avenir de la télématique, qui pourrait apporter une plus grande clarté, cohésion et synthèse à l'industrie européenne des télécommunications dans son ensemble.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application