Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un concept de construction écoénergétique

Une part importante du budget énergétique national total des pays européens est consacré à la consommation énergétique des habitations. Cette consommation étant imputable au chauffage et à la climatisation, il devient essentiel d'évaluer très précisément quels sont les gains et les pertes thermiques inévitables d'un bâtiment. Un code logiciel unique, AGLA, a été conçu pour relever ce défi.

Énergie

Les bâtiments perdent invariablement de la chaleur en hiver qu'ils absorbent en été alors que le but est de la conserver durant les mois les plus froids et de rafraîchir le bâtiment durant les mois les plus chauds. Concrètement, la façade d'un bâtiment doit aller contre sa nature pour conserver une atmosphère chaude ou fraîche. En effet, en dépit du chauffage ou de la climatisation, la façade présente une capacité intrinsèque à garder ou perdre la chaleur. C'est ainsi que la dépense énergétique consacrée au chauffage et à la climatisation n'est pas totalement efficace, car la consommation énergétique intègre également la capacité d'absorption et de déperdition thermique du bâtiment. Afin d'optimiser l'efficacité de la consommation énergétique et réduire la dépendance énergétique, il est essentiel de calculer le comportement thermique d'un bâtiment avant sa construction de façon à sélectionner les matériaux susceptibles d'atténuer les réactions thermiques intrinsèques. Un groupe de professionnels de la recherche et de l'industrie espagnols, allemands, suisses et finlandais a conçu un code logiciel unique qui fonctionne précisément en ce sens pour optimiser la rentabilité de la consommation énergétique. Le code logiciel AGLA prévoit le comportement thermique d'un ensemble de façades différentes. AGLA est un outil de simulation capable d'effectuer ces prévisions en quelques minutes. En fait, AGLA analyse les façades des bâtiments de manière détaillée ou complète et calcule les valeurs pour une année entière. De plus, ce code logiciel fournit des informations essentielles sur les flux de chaleur mensuels et annuels ainsi que sur les températures intérieures minimum et maximum. Les données d'entrée se composent d'informations géométriques, météorologiques et intérieures et de propriétés optiques et thermo-physiques sur les matériaux de chaque bâtiment. Bien entendu, il est aussi possible d'obtenir des calculs plus détaillés. Autre point important à souligner, le logiciel AGLA est capable d'analyser des façades ventilées en intégrant de nouvelles technologies. De plus, ce logiciel présente de nombreux avantages sur les méthodes classiques de prévision du comportement thermique. Les codes logiciels existants destinés à analyser les transferts de chaleur ne prennent pas en compte les variables que sont les façades ventilées, les matériaux d'isolation thermiques ou les panneaux photovoltaïques. De plus, les informations obtenues à partir de prototypes ne sont pas concluantes alors que la construction des prototypes s'avère onéreuse pour une analyse des informations finalement fastidieuse à mener à terme. Par ailleurs, AGLA est économique, complet et fournit des résultats rapides. Toutes ces fonctionnalités font du logiciel AGLA un outil parfaitement adapté à ses utilisateurs potentiels, comme les ingénieurs en mécanique, en énergie et en architecture et les sociétés de construction. De plus, le groupe a étendu ses recherches à d'autres secteurs de consommation énergétique des bâtiments afin de réduire la consommation d'énergie non renouvelable et participer à l'effort de protection de l'environnement. Cette recherche a donné lieu à la création d'un mur rideau ventilé multifonctions, conçu à l'aide du code logiciel AGLA. Ce rideau élaboré améliore l'efficacité thermique des façades des bâtiments, car il présente de faibles déperditions thermiques. Le mur rideau multifonctions est modulaire. Non seulement, il facilite l'intégration de nouvelles technologies de construction, mais permet également d'utiliser des panneaux en matériaux isolants transparents, des matériaux d'accumulation ainsi que des registres motorisés, des rideaux et des contrevents. Autre élément clé du projet, le groupe a orienté son effort de recherche vers une réalisation complémentaire innovante. Les chercheurs ont fabriqué une façade isolante transparente et ventilée qui sert d'élément de chauffage de type paroi solaire. Ce dispositif d'isolation transparent ventilé peut basculer du mode chauffage durant les mois d'hiver au mode refroidissement en été. Concrètement, cette fonction entraîne une déperdition thermique plus faible en hiver et une surchauffe minimale en été. Ces innovations feront progresser les technologies énergétiques. Elles permettront d'optimiser la rentabilité tout en protégeant l'environnement.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application