Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Améliorer la communication des risques pendant les épidémies

Le projet TELL ME travaille à stratégies de communication qui optimisent les opportunités et réduisent les risques durant les épidémies.

Alors que des cas d'Ebola apparaissent en Europe, la couverture médiatique de la crise ne cesse de s'étendre. Certains types de reportage peuvent engendrer la peur et la stigmatisation, avec des conséquences dangereuses pour les individus, les communautés et les pays impliqués. Il est donc essentiel de mettre en place des stratégies de communication qui optimisent les opportunités et réduisent les risques. C'est pourquoi le projet TELL ME («Transparent communication in Epidemics: Learning Lessons from experience, delivering effective Messages, providing Evidence») cherche des modèles pour mieux communiquer les risques durant une épidémie. Dans le cas d'Ebola, les personnes perçues comme ayant un rapport avec l'épidémie dans les pays touchés subissent une stigmatisation majeure, ce qui peut les dissuader de se signaler lorsqu'elles présentent des symptômes suspects. Ce phénomène peut aussi nuire à la communauté africaine en Europe, y compris pour celle établie depuis de nombreuses années. L'équipe du projet TELL ME considère qu'une communication efficace peut faire toute la différence dans une telle situation. Le projet TELL ME s'appuie sur diverses disciplines (de la santé publique jusqu'au droit et à l'éthique) pour concevoir des stratégies de communication originales afin de faire passer des messages compliqués et de fournir des conseils basés sur l'incertitude. Il vise un moyen de communication pour influencer les comportements, réduire la propagation de la maladie et éviter la panique. L'équipe veut tout particulièrement explorer l'énorme potentiel de la société de l'information en termes de communication participative et basée sur des preuves. La stigmatisation résultant de mauvaises communications affecte non seulement des individus et des familles, mais aussi des pays entiers. Paul Quinn, du projet TELL ME souligne les effets dangereux de la stigmatisation dans le cadre de la présente épidémie Ebola. «Ce sentiment de peur et de honte affecte également la façon dont les étrangers ont envie de s'approcher des pays en question. Certaines compagnies aériennes européennes ont ainsi dû annuler des vols à destination des pays affectés par le virus, souvent sous la pression des syndicats d'employés qui craignaient le risque de contamination. Outre les problèmes économiques pour les pays impliqués, cette situation a aussi engendré un important casse-tête logistique pour les autorités de santé publique internationales tentant d'apporter une réponse sanitaire d'urgence.» Selon lui, les conséquences dépassent le cadre de la santé: «Les répercussions que peuvent avoir de tels événements montrent qu'ils peuvent entraîner des risques importants, non seulement en termes de coûts humains et économiques, mais aussi en termes de préjudices sociaux qui peuvent se développer à l'épicentre de l'épidémie et au-delà». Tout naturellement, les préoccupations et les peurs concernant les épidémies sont largement relayées dans les réseaux sociaux. Comme l'indique le communiqué de presse du projet TELL ME, «les réseaux sociaux constituent un terrain propice aux [sentiments de crainte et à la peur], et à la circulation d'informations, qu'elles soient exactes, déformées ou totalement fausses». Un rapport d'analyse de TELL ME concernant la crise Ebola sur Twitter pendant sept jours de septembre, révèle que 632 712 tweets ont été publiés et que 17 023 hashtags #ebola ont été utilisés. La crise Ebola est un cas pertinent pour les questions de recherche examinées par TELL ME, en particulier: «Quelles sont les moyens de communication les mieux adaptés pour gérer à la complexité, l'incertitude et l'ignorance ainsi que les informations asymétriques, accablantes, tendancieuses, déformées ou malveillantes?». Le projet s'achèvera début 2015. Il produira entre autres un module de communication intégré basé sur des preuves (TELL ME Communication Kit) pour la communication en cas d'épidémie, et un prototype de méthode de calcul pour simuler les actions et les interactions des entités de décision autonomes dans un environnement virtuel pendant une épidémie. Pour plus d'informations, veuillez consulter: Projet TELL ME http://tellmeproject.eu/

Pays

France