Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

CORDIS Express: Les humanoïdes arrivent!

Cette édition de CORDIS Express se penche sur des projets de recherche se concentrant sur les humanoïdes et d'autres aspects de la robotique.

L'idée de la simple existence de robots humanoïdes suscite de nombreuses interrogations et inquiétudes: voulons-nous que les robots nous ressemblent? Y a-t-il un risque que nous nous y attachions, et cela serait-il si mauvais? Où plaçons-nous la limite à ce que les robots devraient ou ne devraient pas faire? Il est clair que les robots humanoïdes commenceront à jouer un rôle de plus en plus important dans nos vies à mesure que le temps passe. Un article publié par «Futurium», une plateforme expérimentale de débat en ligne de la stratégie numérique européenne, prévoit que d'ici 2050, des robots doués de sensibilité pourront éprouver des «émotions» et ainsi comprendre l'homme naturellement. De plus, la plupart d'entre nous aurons un compagnon robotique. D'ici là, il serait même possible d'implanter des nanorobots dans le corps humain. Ainsi, nos fonctions organiques et nos sens seraient renforcés. Nous découvririons une réalité augmentée, ceci nous permettant potentiellement de vivre mieux et plus longtemps - le début de l'ère du transhumanisme. Nous pouvons déjà observer que de plus en plus d'impressionnants robots humanoïdes sont mis en service. Le robot iCub, par exemple, est un robot humanoïde dont la corpulence est celle d'un enfant de quatre ans. Il est capable de marcher, de ramper à quatre pattes et de s'asseoir. Ses mains permettent une manipulation agile et sa tête et ses yeux sont complètement articulés. À l'origine, il a été conçu par un consortium de 11 partenaires au sein du projet RobotCub Integrated Project financé par la Commission européenne. «Poppy», de son côté, est un robot imprimé en 3D que tout le monde peut construire. Mis au point par le bénéficiaire d'une subvention du CER, Dr Pierre-Yves Oudeyer, et présenté en octobre dernier, le principe de conception Poppy est sous licence libre et son comportement peut être programmé par l'utilisateur. De nombreux autres projets se concentrant sur les humanoïdes et d'autres aspects de la robotique se développent actuellement en UE. Cette édition de CORDIS Express se penche sur ces efforts, ainsi que sur les actualités et évènements connexes. - La robotique mise à l'honneur dans le programme H2020 avec 17 nouveaux projets - Un contrôle biomimétique chez les robots bipèdes - Integrating Object Recognition and ActiOn for action sentence production and comprehension in a developmental humanoid Robot (uniquement en anglais)

Pays

Belgique

Articles connexes