Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Tendances scientifiques: Des chercheurs révèlent la cause du changement de couleur chez le caméléon

Notre fascination pour la capacité du caméléon à changer de couleur est telle que le mot «caméléon» fait partie de notre vocabulaire. Il décrit l'aptitude particulière d'une personne à s'adapter à différentes situations. Cette semaine, des scientifiques ont levé...

Notre fascination pour la capacité du caméléon à changer de couleur est telle que le mot «caméléon» fait partie de notre vocabulaire. Il décrit l'aptitude particulière d'une personne à s'adapter à différentes situations. Cette semaine, des scientifiques ont levé le voile sur la façon dont ce changement s'opère chez le reptile. Cependant, ils n'ont pas étudié la façon dont fonctionne ce comportement similaire chez l'homme. L'http://www.nature.com/ncomms/2015/150302/ncomms7368/full/ncomms7368.html (étude), qui a été menée par une équipe à l'université de Genève, a révélé que des cristaux photoniques provoquent le changement de couleur actif chez les caméléons. Essentiellement, l'altération de l'espace entre ses cristaux permet au caméléon de réfléchir une longueur d'onde spécifique de lumière et de se cacher. L'étude s'est concentrée sur le caméléon panthère, natif de Madagascar. Lorsque le caméléon rencontre un concurrent mâle ou une femelle potentiellement réceptive, la couleur de sa peau passe du vert au jaune, les motifs bleus deviennent blancs et le rouge s'intensifie. Comme nous pouvons lire dans l'extrait de l'étude parue dans Nature Communications, en combinant la microscopie, la vidéographie photométrique et la modélisation à bande interdite photonique, l'équipe montre que les caméléons changent de couleur grâce à «un réglage actif d'un réseau de nanocristaux à base de guanine au sein d'une épaisse couche superficielle d'iridophores dermiques». Par ailleurs, l'équipe, dirigée par le professeur Michel Milinkovitch, a découvert qu'«une population plus importante d'iridophores munis de cristaux plus gros réfléchit une proportion importante de lumière notamment dans la gamme du proche infrarouge». D'après l'étude, l'organisation des iridophores dans ces deux couches superposées représentent une nouveauté évolutionnaire pour les caméléons, ce qui permet à certaines espèces de combiner le camouflage efficace à une parade spectaculaire, tout en fournissant une protection thermique passive. Le journal The Guardian fait remarquer que lorsque le caméléon est calme, les cristaux semblaient être organisés en un réseau dense, réfléchissant plus intensément les longueurs d'ondes bleues. En phase d'excitation, le maillage de nanocristaux du caméléon semble diminuer d'environ 30 %, ce qui permet de réfléchir le jaune et le rouge. Le document cite les dires du professeur Milinkovitch: «En fait, ils désassemblent ou assemblent le maillage.» Pour les scientifiques, la façon dont les caméléons provoquent ce changement n'est pas claire; il pourrait être dû à un rétrécissement ou une extension des cellules, ce qui donne aux cristaux plus ou moins d'espace à remplir. L'étude est parvenue à l'effondrement d'un mythe populaire; contrairement à la croyance populaire, l'idée que les caméléons peuvent se fondre dans tout paysage n'est pas vraie. Le professeur Milinkovitch a ajouté: «Habituellement, ils sont extrêmement bien cachés quand ils sont au repos, car ils sont verts sur un fond de feuilles, et ils sont le plus visible que possible lorsqu'ils se montrent.» D'après le magazine Science, les résultats pourraient aider les scientifiques à concevoir de nouveaux matériaux qui changent de couleur quand on les étire. Pour plus d'informations, consulter: http://www.nature.com/ncomms/2015/150302/ncomms7368/full/ncomms7368.html

Pays

Suisse