Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

TIRAMISU présente de nouveaux outils de déminage à Bruxelles

Le projet TIRAMISU, financé par l'UE, utilise des robots et des véhicules terrestres autopilotés pour désarmer et éliminer les mines antipersonnel et les obus non explosés qui persistent après un conflit, et contrarient le développement et une vie normale après les combats.

L'observation directe de l'utilisation d'outils de déminage en Belgique est un phénomène très rare. C'est pourtant le spectacle proposé à divers acteurs, décideurs politiques et citoyens curieux, les 5 et 6 mai à l'occasion du cinquième forum européen sur la protection civile, organisé au Parc du Cinquantenaire à Bruxelles. Les démonstrations en extérieur de l'hélicoptère et du véhicule terrestre Teodor de TIRAMISU, tous deux sans pilote, ont présenté le potentiel de ces systèmes. Malgré des conditions météorologiques difficiles, deux capacités particulières des outils du projet ont été démontrées: la cartographie en 3D à partir d'une caméra optique, et le déminage à l'aide d'une nouvelle caméra infrarouge. L'hélicoptère TIRAMISU a démontré ses capacités à assister le personnel de déminage lors d'opérations humanitaires après une inondation, une situation qui provoque souvent le déplacement des champs de mines. Ses fonctions de cartographie fournissent un modèle en 3D de l'environnement, qui peut servir à estimer l'emplacement du champ de mines déplacé. Après quoi, une caméra proche infrarouge sert à localiser les mines, et l'opération de déminage est assistée par Teodor, un véhicule au sol autopiloté. Le projet TIRAMISU a démarré en janvier 2012 et s'achève en décembre 2015. Il regroupe les organisations impliquées dans certains des plus importants projets de recherches européens et internationaux en matière de lutte anti-mines. Il vise à concevoir un ensemble d'outils qui servira de base à une solution complète, modulaire et intégrée pour nettoyer de grandes zones susceptibles de contenir des explosifs. L'équipe travaille à trois ensembles d'outils: un premier pour la planification du déminage afin de localiser les engins explosifs et de définir les zones minées, un autre pour la détection et la mise au rebut afin d'aider les opérateurs à neutraliser les engins, et un dernier pour la formation et l'éducation au risque des mines. Le consortium du projet a exploré et testé d'autres méthodes intéressantes, par exemple l'entraînement des abeilles à repérer des explosifs. Ces dernières années, les outils de TIRAMISU ont déjà servi en situation réelle, par exemple pour assister les opérations de secours après les inondations de mai 2014 qui ont touché plus de 3 millions de personnes en Serbie et en Bosnie, la cartographie des monts Svilaja et Dinara en Croatie, et des activités d'éducation aux risques des mines au Cambodge. La démonstration finale des outils du projet est prévue en septembre 2015, de nouveau en Belgique. Plus de 110 000 000 mines terrestres actives sont aujourd'hui éparpillées dans le monde, et on estime que leur élimination, ainsi que celle des obus prendrait un bon millier d'années.. Les robots de TIRAMISU permettraient d'accélérer le processus de déminage sans mettre en danger la vie des démineurs. Pour plus d'informations, veuillez consulter: TIRAMISU http://www.fp7-tiramisu.eu

Pays

Belgique