Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des progrès importants dans le domaine des circuits intégrés photoniques

Les progrès réalisés en photonique silicium - qui repose sur la lumière laser au lieu de conducteurs électriques pour la transmission des données entre circuits informatiques - ont été récemment rapportés par le projet SEQUOIA. Le consortium a démontré avec succès de nouveaux transmetteurs ayant une capacité totale de 400 Gbps.

À l'heure actuelle, le câblage en cuivre traditionnel montre ses limites en matière de capacité de transfert de données, ainsi, la photonique silicium sera essentielle pour garantir la croissance future du secteur des TIC. Cette technologie peut théoriquement permettre une vitesse maximale de transfert de données de 1TB par seconde et donner à l'industrie la possibilité d'appliquer la loi de Moore tout en diminuant considérablement le coût et la consommation d'énergie. Lancé en 2013, SEQUOIA vise l'intégration hétérogène de nouveaux matériaux III-V - des matériaux pour points quantiques (Qdot) et à base de bâtonnets quantiques (Qdash) - sur des plaquettes de silicium au moyen d'un procédé de collage de plaquettes, dans le but final de développer et de tester des transmetteurs ayant une capacité totale de 400Gbps (16x25Gbps). Pour permettre une telle avancée, le consortium parie sur deux éléments: en premier lieu, grâce aux propriétés de leurs matériaux III-V, les lasers III-V hybrides de SEQUOIA devraient apporter une meilleure stabilité thermique, une largeur de bande de modulation supérieure et la possibilité de générer une combinaison de multiplexage plat en longueur d'onde (WDM). Puis, en intégrant ces matériaux au silicium, l'équipe espère combiner leurs avantages respectifs: les filtres optiques peuvent être directement intégrés à des lasers hybrides à point quantique/bâtonnet quantique/silicium pour créer un système de laser CML (chirp-managed laser) affichant une largeur de bande de modulation et un ratio d'extinction améliorés comparé aux lasers à modulation directe. Dans un récent communiqué de presse, le coordinateur du projet III V Lab en France a annoncé que les deux démonstrateurs finaux de circuits photoniques (PIC) avaient été conçus avec succès: un système CML (chirp-managed laser) à modulation directe et un laser combiné intégré à des modulateurs à résonateur annulaire en cascade. Ces PIC, qui offrent la capacité désirée de 400 Gbps au travers de l'utilisation de 16 canaux WDM, promettent une meilleure performance à un coût réduit ainsi qu'une fonctionnalité améliorée au travers de l'utilisation des matériaux III-V de SEQUOIA et de nouveaux processus d'intégration. III V Lab signale également que la qualité des matériaux Qdot/Qdash a été considérablement améliorée durant la première période de référence du projet SEQUOIA, tandis que l'Université de Kassel a présenté récemment des lasers Qdot affichant un taux binaire record de 34 Gbps en modulation directe. Parallèlement, des plaquettes Qdot ont été collées avec succès sur des plaquettes de silicium. SEQUOIA se poursuivra jusqu'en septembre 2016. En cas de réussite, non seulement le projet permettra une meilleure performance laser, mais aussi de nouvelles applications notamment dans le domaine des technologies de détection, des soins de santé et de la sécurité. Pour plus d'informations, veuillez consulter: site web du projet SEQUOIA

Pays

France

Articles connexes