Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Prendre en compte tous les aspects de la recherche sur le cancer

Outre l'aspect scientifique, la recherche sur le cancer doit également s'intéresser aux aspects social, politique et économique de la maladie, a déclaré le Commissaire à la Recherche Philippe Busquin, dans une allocution lors d'une conférence sur le cancer à Bruxelles le 22 ma...

Outre l'aspect scientifique, la recherche sur le cancer doit également s'intéresser aux aspects social, politique et économique de la maladie, a déclaré le Commissaire à la Recherche Philippe Busquin, dans une allocution lors d'une conférence sur le cancer à Bruxelles le 22 mai. Quatre points sont de première importance, a insisté le Commissaire: le contexte international, les applications cliniques et industrielles, une vision exhaustive et la flexibilité de la gestion. "La recherche oncologique représente un excellent exemple de recherche qui nécessite une approche au niveau européen, a déclaré M. Busquin. Même si une saine compétition peut s'avérer bénéfique, un certain niveau de collaboration permet d'éviter un gaspillage de ressources humaines et financières." Au sujet des applications cliniques et industrielles, M. Busquin a expliqué que la perspective de nouveaux objectifs pour les médicaments, de nouvelles approches thérapeutiques ou de nouveaux outils de diagnostic est particulièrement intéressante. "L'Europe doit également acquérir une vue globale du problème et ne pas se limiter uniquement à soutenir et coordonner la recherche existante", a poursuivi le Commissaire, soulignant que l'Europe doit également s'attaquer aux questions des infrastructures de recherche, de la mobilité de chercheurs, de l'avis des patients, des aspects bioéthiques et des besoins et opportunités au plan industriel. M. Busquin a rappelé à son auditoire que le contexte de la recherche scientifique est en perpétuelle évolution, ce qui exige une très grande flexibilité tant de la part des chercheurs que des gestionnaires. Le Commissaire a aussi profité de cette occasion pour attirer l'attention sur les avantages que peut présenter l'Espace européen de la recherche (EER) pour la recherche sur le cancer. "Un effort de coopération est nécessaire afin de garantir que tout citoyen européen puisse bénéficier pleinement de cette révolution du savoir et des outils qui facilitent la recherche oncologique", a déclaré M. Busquin.