Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des projets au titre du 6ème PCRD pour renforcer l'excellence européenne dans la recherche sur le cancer

Pour marquer, la "Semaine européenne contre le cancer", la Commission européenne a annoncé qu'elle financerait 19 nouveaux projets, pour un montant de 100 millions d'euros, dans le domaine de la recherche sur le cancer. Financés au titre de la priorité "Sciences du vivant, gé...

Pour marquer, la "Semaine européenne contre le cancer", la Commission européenne a annoncé qu'elle financerait 19 nouveaux projets, pour un montant de 100 millions d'euros, dans le domaine de la recherche sur le cancer. Financés au titre de la priorité "Sciences du vivant, génomique et biotechnologie pour la santé" du Sixième programme-cadre (6ème PCRD), les objectifs des projets sont divers, allant de l'étude des liens existant entre la génomique et le cancer au développement de techniques dans les domaines de l'imagerie et de la radiothérapie, en passant par la réalisation d'essais cliniques pour le cancer du sein et la leucémie et la création de bio-banques et de registres de cancer. Une grande majorité des projets sélectionnés dans le cadre du financement s'appuient sur les nouveaux instruments du 6ème PCRD que sont les projets intégrés et les réseaux d'excellence. Accueillant cette évolution à bras ouverts, Philippe Busquin, Commissaire en charge de la Recherche, a déclaré qu'un investissement de 400 millions d'euros dans la recherche sur le cancer au cours des quatre prochaines années ne portera ses fruits que si des chercheurs et des organes de financement de toute l'Europe sont disposés à oeuvrer ensemble. "Aucun pays ne peut travailler isolément et la recherche européenne sur le cancer pâtit trop souvent de la duplication des efforts et de l'absence de masse critique. Comme dans d'autres domaines scientifiques, un espace européen de recherche sur le cancer permettra d'exploiter les progrès de la science pour concevoir des diagnostics et des thérapies efficaces à un stade précoce pour les patients et transformer les progrès accomplis dans les laboratoires en avancées sur le plan clinique aussi rapidement que possible", a-t-il ajouté. Au total, six projets sont financés dans le domaine de la génomique: deux projets intégrés sont destinés à identifier de nouveaux gènes à partir de technologies oncogénomiques innovatrices et à examiner leur rôle dans la progression des cancers, tandis que quatre autres étudient la manière dont les molécules peuvent être des cibles moléculaires pour des nouveaux médicaments empêchant le développement du cancer. Ont également été sélectionnés trois projets dédiés à la mise au point de nouvelles investigations par imagerie et à la validation des outils de soutien pour le diagnostic des tumeurs du cerveau. Les scientifiques espèrent qu'en faisant progresser la technologie liée à l'imagerie et la radiothérapie, les tumeurs du poumon, du sein, de la prostate et autres pourront être détectées et traitées à un stade précoce. Dans le domaine de l'amélioration des thérapies, deux réseaux ont été sélectionnés afin de procéder à des essais cliniques axés sur des thérapies potentielles destinées au cancer du sein et à la leucémie. Par ailleurs, un réseau d'excellence associant les bio-banques et les registres de cancer devrait également jouet un rôle clé dans la conception et l'évaluation du traitement et de la prévention du cancer. Deux autres appels à propositions seront annoncés en début d'année prochaine, qui couvriront des domaines tels que les essais pré-cliniques, les nouvelles thérapies, les cancers dans les populations à risque, les cancers familiaux et les cancers rares, le contrôle immunitaire des tumeurs, la détection moléculaire et le traitement de la maladie à un stade très précoce.