Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Academia Europaea demande la révision du texte de la constitution européenne

Academia Europaea, une association de personnalités scientifiques originaires de toute l'Europe, a rendu publique une déclaration dans laquelle elle demande à ce qu'il soit fait référence aux sciences fondamentales dans la Constitution européenne. Les sciences fondamentales so...

Academia Europaea, une association de personnalités scientifiques originaires de toute l'Europe, a rendu publique une déclaration dans laquelle elle demande à ce qu'il soit fait référence aux sciences fondamentales dans la Constitution européenne. Les sciences fondamentales sont actuellement au centre des débats que mènent les chefs d'Etat et de gouvernement. La version actuelle du projet de traité établissant une constitution européenne est rédigée en ces termes: "L'Union aura pour objectif de consolider les bases scientifiques et technologiques de l'industrie européenne et de l'encourager à devenir plus compétitive au niveau international, tout en promouvant toutes les activités de recherche jugées nécessaires en vertu d'autres chapitres de la Constitution." Academia Europaea juge toutefois le texte "insatisfaisant": "Il n'y a aucune reconnaissance claire du rôle déterminant des sciences fondamentales dans l'établissement des bases technologiques de l'Union. De même, il n'existe aucun lien clairement établi entre le rôle de la science et de la scolarité dans le développement culturel de l'Europe et la promotion de notre qualité de vie collective."Academia Europeae poursuit en affirmant que la reconnaissance du rôle des sciences fondamentales et de la scolarité est essentielle si l'on veut équilibrer le traité entre objectifs et approche. Academia Europaea s'interroge également quant à la pertinence qu'il y a à intégrer la déclaration au traité, estimant que "le développement d'une culture scientifique et technologique commune parmi les citoyens d'une Europe démocratique est déjà un objectif politique majeur". Pour l'association, il est plus important de mettre sur pied un Conseil européen de la recherche, lequel - au même titre que d'autres initiatives européennes et nationales - est indispensable à la création d'une "Europe du savoir".