Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

L’Université de Chypre se positionne stratégiquement dans la recherche sur le photovoltaïque

Le Centre de recherche sur l’énergie durable FOSS, à l’Université de Chypre (UCY), a mené des recherches prometteuses en photovoltaïque (PV). Une initiative de l’UE a favorisé sa capacité d’innovation, d’excellence et de recherche (R&I) en encourageant des collaborations à long terme auprès d’institutions de niveau mondial.

Société
Énergie
Recherche fondamentale

En s’associant à l’Institut de technologie autrichien (AIT) et à l’Université technique du Danemark (DTU), le projet TwinPV, financé par l’UE, a entrepris de «placer sur un pied d’égalité l’UCY et des institutions renommées de recherche sur le PV tout en inversant les performances en R&I de Chypre», explique le professeur George Georghiou, coordinateur. «Nous avons amélioré la qualité des résultats R&I de l’UCY et renforcé son réseau, sa participation et ses taux de réussite dans les demandes de financement pour la recherche.» Le projet a également contribué à combler l’écart entre le monde universitaire et l’industrie, et consolidé des liens de recherche entre les pays de l’UE et ceux de la région du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA). TwinPV a effectué un audit scientifique pour élaborer une stratégie à long terme pour FOSS qui englobe le personnel, la recherche, l’éducation et les services. Cet apport a permis à l’AIT et à la DTU de parfaire la stratégie. Placer Chypre sur la carte de la R&I, en Europe et au-delà La collaboration avec l’AIT et la DTU, accompagnée du renforcement des capacités grâce surtout aux embauches de jeunes chercheurs, a augmenté le nombre de publications de plus de 100 %. Le nombre d’articles publiés dans des revues avec un facteur d’impact élevé a aussi augmenté considérablement, ainsi que celui de propositions réussies et la quantité de financement obtenus par l’UCY, qui se sont accrus de plus de 150 %. L’AIT et la DTU ont facilité la coopération entre Chypre et l’industrie européenne. FOSS a présenté ses actions aux contacts industriels à travers diverses activités et événements. Par conséquent, le financement reçu des propositions impliquant des relations industrielles clés a connu une hausse importante. De plus, les deux institutions partenaires ont accru la visibilité de FOSS lors de forums influents de mise en réseau. Des chercheurs, des doctorants et des parties prenantes de l’industrie issus de toute l’Europe et de la région MENA ont participé à une formation approfondie, des écoles d’été pour doctorants et des ateliers thématiques. La formation a été le catalyseur de nouvelles recherches, dont les résultats ont été présentés lors de conférences internationales. Des ateliers thématiques approfondis et une mise en réseau avec l’industrie chypriote ont eu lieu régulièrement. Les sujets des ateliers couvraient tant des principes fondamentaux, les technologies émergentes, les réseaux intelligents et l’intégration au réseau, que des opportunités de financement et d’investissement. Les ateliers ont étudié la manière dont les nouveaux développements sont mis en œuvre au sein de l’industrie chypriote du PV, et l’influencent. Un atelier à Chypre et des visites aux pays de la région MENA ont renforcé les liens de recherche entre ces deux régions. La région MENA sert d’emplacement stratégique pour l’expansion de FOSS. Ces événements ont permis d’exploiter ce marché inexploré. Les doctorants et les chercheurs ont reçu une formation et pu accéder à des équipements et des infrastructures qui n’étaient pas disponibles auparavant. Les résultats scientifiques portent sur des principes fondamentaux comme l’intégrité et la détérioration mécanique des modules PV, l’intégration du système et le taux élevé de pénétration de l’énergie PV dans le réseau. «TwinPV aide à augmenter la part d’énergie renouvelable dans le réseau électrique à Chypre et en Europe dans son ensemble», ajoute le professeur Georghiou. «Le projet aide également l’Europe à transmettre ses connaissances et son expertise aux régions avoisinantes.» La synergie entre l’Autriche, Chypre et le Danemark: un scénario gagnant-gagnant La coopération fructueuse entre l’AIT, la DTU et l’UCY se poursuit. Ils sont partenaires dans le cadre de deux projets nationaux en cours et d’une initiative européenne. Plusieurs nouvelles propositions ont également été présentées. La combinaison de leurs ressources aide à concrétiser la vision de l’UCY concernant la création d’un parc PV. Quand il sera achevé, «ce sera l’un des plus grands de Chypre, transformant entièrement la situation financière de l’UCY», explique-t-il. «TwinPV a fait connaître l’UCY et se trouve en mesure d’attirer davantage de financement compétitif de la recherche à l’échelle nationale, européenne et internationale», conclut le professeur Georghiou. L’UCY a plus que doublé son équipe travaillant sur le PV. «Cela signifie que nous pouvons offrir des services communs à l’industrie européenne et aux pays de la région MENA, tout en jouant un rôle dans le maintien de la compétitivité de l’Europe.»

Mots‑clés

TwinPV, Université de Chypre (UCY), photovoltaïque (PV), Institut autrichien de technologie (AIT), Université technique du Danemark (DTU), FOSS, R&I, formation, réseaux intelligents

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application