Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'observatoire spatial SOHO, le plus grand détecteur de comètes de l'Histoire

Le Solar and Heliospheric Observatory (SOHO) est devenu le plus grand et unique détecteur de comètes de tous les temps après la découverte de sa 2 000ème comète en fin 2010. Grâce aux scientifiques amateurs de par le monde, l'observatoire spatial de l'ESA/NASA (Agence spatiale...

Le Solar and Heliospheric Observatory (SOHO) est devenu le plus grand et unique détecteur de comètes de tous les temps après la découverte de sa 2 000ème comète en fin 2010. Grâce aux scientifiques amateurs de par le monde, l'observatoire spatial de l'ESA/NASA (Agence spatiale européenne/National Aeronautics and Space Administration) a doucement atteint un jalon important le 26 décembre dernier, 15 ans après son lancement. Encore plus impressionnant est le fait que SOHO a été spécifiquement conçu pour surveiller le Soleil plutôt que pour découvrir des comètes. «Depuis son lancement le 2 décembre 1995 pour observer le Soleil, SOHO a plus que doublé le nombre de comètes dont les orbites ont été déterminés pendant ces 300 dernières années», affirme Joe Gurman, scientifique américain du projet pour SOHO au Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt, au Maryland. Selon l'équipe du projet, bien que l'honneur revienne à SOHO, la majeure partie du travail difficile est effectué par les dizaines de bénévoles astronomes amateurs qui plongent quotidiennement dans les vagues lueurs des images produites par les caméras LASCO (Large Angle and Spectrometric Coronagraph) de SOHO. D'après les scientifiques, plus de 70 personnes de 18 pays différents ont permis de localiser des comètes ces 15 dernières années en observant les images en ligne de SOHO disponibles au public. Karl Battams, en charge du fonctionnement du site web de l'observatoire de comètes SOHO depuis 2003 pour le Laboratoire de recherche navale à Washington, aux États-Unis, reçoit des rapports de personnes estimant qu'un des points sur les images LASCO de SOHO semble correspondre à la taille et luminosité correctes pour être une comète qui se dirige vers le Soleil. Il confirme ensuite la découverte, donne à chaque comète un nombre officieux, et envoie ensuite l'information au Minor Planet Center de Cambridge, situé aux États-Unis, dans l'État du Massachussetts, qui classe de petits corps astronomiques et leurs orbites. SOHO a eu besoin de 10 ans pour localiser sa millième comète, mais tout juste 5 pour trouver les 1 000 suivantes. L'équipe du projet expliquait que cette relance était en partie due à une participation accrue des chasseurs de comètes et aux travaux effectués pour optimiser les images de visualisation de comètes, mais également à une augmentation systématique inexpliquée du nombre de comètes autour du Soleil. En effet, rien qu'en décembre, 37 nouvelles comètes ont été localisées, un nombre suffisamment élevé pour justifier le terme de «tempête de comètes», d'après les scientifiques. Au départ, LASCO n'a pas été conçu pour localiser les comètes - sa caméra bloque la partie la plus lumineuse du Soleil afin de mieux observer les émissions dans l'atmosphère externe du Soleil plus faible, ou couronne solaire. Ses compétences de découverte de comètes sont un effet secondaire naturel étant donné qu'en bloquant la lumière du Soleil, il est beaucoup plus aisé de voir des objets plus indistincts tels que les comètes. «Il y assurément beaucoup de nouveaux éléments scientifiques qui vont de pair avec ces comètes», affirmait-il. «Tout d'abord, nous savons désormais qu'il y a beaucoup plus de comètes dans le système solaire interne que nous le pensions au départ, et cela peut nous permettre d'expliquer l'origine de ces choses, leur formation et leur détérioration», expliquait le Dr Battams, et de poursuivre «nous pouvons dire que la plupart de ces comètes ont une origine commune.» En effet, d'après l'astronome, 85% des comètes découvertes par LASCO semblent provenir d'un groupe connu sous l'appellation de «famille de Kreutz», que l'on estime être les résidus d'une seule grande comète détruite des centaines d'années auparavant.Pour de plus amples informations, consulter: Mission Solar and Heliospheric Observatory (SOHO): http://sohowww.nascom.nasa.gov/ Résultats de comète du Solar and Heliospheric Observatory (SOHO): http://sungrazer.nrl.navy.mil/ Agence spatiale européenne (ESA): http://www.esa.int/esaCP/index.html NASA: http://www.nasa.gov/mission_pages/soho/comet-2000.html

Pays

États-Unis

Articles connexes