Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un nouveau mécanisme mitochondrial identifié

Une équipe de chercheurs menés par l'Université de Fribourg en Allemagne a identifié un nouveau mécanisme jouant un rôle dans l'architecture et le fonctionnement des mitochondries, les usines cellulaires, qui apportent à la cellule l'énergie nécessaire pour se déplacer, se div...

Une équipe de chercheurs menés par l'Université de Fribourg en Allemagne a identifié un nouveau mécanisme jouant un rôle dans l'architecture et le fonctionnement des mitochondries, les usines cellulaires, qui apportent à la cellule l'énergie nécessaire pour se déplacer, se diviser et générer des produits de sécrétion. L'étude avait été partiellement soutenue dans le cadre du programme de la Foundation for Polish Science-Welcome, financée dans le cadre du FEDER (Fonds européen de développement régional). Le FEDER vise à encourager la cohésion économique et sociale. Les résultats ont été publiés dans la revue Developmental Cell. Les réactions chimiques générées aux niveaux des membranes internes des mitochondries pour les aider à transformer les aliments en énergie, offrent aux cellules le coup de pouce nécessaire pour leur métabolisme et leur croissance. Dirigée par le Dr Martin van der Laan et le professeur Bettina Warscheid, l'étude a rassemblé des experts d'Allemagne, des Pays-Bas, de Pologne et de Suisse. Ils expliquent que la membrane interne mitochondriale a une architecture caractéristique nécessaire à sa fonction en tant que convertisseur d'énergie. Lorsque la structure mitochondriale contient des erreurs, les personnes peuvent être diagnostiquées avec des maladies graves, telles que les troubles touchant les nerfs et les muscles. La membrane mitochondriale interne crée des invaginations tubulaires, que les experts appellent crêtes mitochondriales. Une membrane mitochondriale externe enveloppe ces puissantes usines à énergie. Les chercheurs savaient que cette structure était identique à tous les organismes, tant chez les hommes que pour les formes de vie unicellulaires, mais d'autres interrogations demeurent sur la composition de ces microstructures. L'étude actuelle a répondu à ces questions. Les chercheurs ont identifié une énorme machine moléculaire composée de six protéines membranaires différentes nécessaires pour la fixation des crêtes à l'enveloppe de la mitochondrie dans l'organisme modèle de la levure du boulanger. Les données montrent que les défauts dans ce complexe protéique déclenchent le détachement des crêtes, qui entraînent de grandes perturbations de croissance dans la cellule. En collaboration avec le professeur Agnieszka Chacinska, de l'institut international de biologie cellulaire et moléculaire basé à Varsovie, en Pologne, les scientifiques ont montré l'importance du rôle que cette machinerie protéique joue dans l'architecture internet des mitochondries et la formation des points de contact moléculaires entre les membranes mitochondriales. Les connexions des membranes contribuent au renforcement du transport de nouvelles protéines nées en dehors des mitochondries. Grâce à cette étude et aux résultats de l'architecture des mitochondries, les chercheurs parviennent à recoller les morceaux d'un mystère de la biologie cellulaire. Notamment, cela nous a permis de mieux comprendre la structure et la performance de ces usines cellulaires. Les résultats mèneraient également à mieux comprendre les mécanismes de troubles impliquant des modifications dans la structure des mitochondries.Pour de plus amples informations, consulter: Université de Fribourg: http://www.uni-freiburg.de/start-en.html?set_language=en Developmental Cell: http://www.cell.com/developmental-cell/ Programme Foundation for Polish Science-Welcome: http://www.fnp.org.pl/index.php?lng=en

Pays

Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Pologne

Articles connexes