Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les forêts sous l'effet du changement climatique

Une nouvelle étude paneuropéenne indique que la valeur économique des forêts baisserait de 14% à 50% en raison du changement climatique. Si aucune mesure n'est prise pour changer cela, les dégâts pourraient atteindre des centaines de milliards d'euros, affirment les chercheurs...

Une nouvelle étude paneuropéenne indique que la valeur économique des forêts baisserait de 14% à 50% en raison du changement climatique. Si aucune mesure n'est prise pour changer cela, les dégâts pourraient atteindre des centaines de milliards d'euros, affirment les chercheurs menés par l'institut fédéral suisse pour la recherche sur les forêts, la neige et le paysage (WSL) en Suisse. L'étude a été présentée dans la revue Nature Climate Change. Des chercheurs de Finlande, d'Allemagne, des Pays-Bas et de Suisse pensent que les changements de température et de précipitations affecteront la gamme de la plupart des espèces d'arbres. Leurs estimations ont été calculées sur les diverses augmentations de température, entre 1,4 degré Celsius et 5,8 Celsius. Selon eux, cette augmentation aura lieu même si le scénario de changement climatique n'est pas extrême. Les espèces mésiques et adaptées au froid , dont l'épicéa d'Europe, l'arbre contribuant le plus à la valeur économique des forêts européennes, ressentiront la plus grande différence. En utilisant trois scénarios de changement climatique présentés par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), les chercheurs pensent que l'épicéa d'Europe se dirigera vers le Nord, s'éloignant de ses sites actuels de l'Europe centre-ouest et de l'est. Par rapport à des augmentations plus élevées, l'équipe estime que l'épinette des Alpes, par exemple, pourrait potentiellement survivre. Parallèlement, le changement climatique pourrait profiter aux arbres qui se sont adaptés à la sécheresse, mais qui croissent lentement dans les zones telles que la Méditerranée, dont le chêne-liège et le chêne vert. D'après leurs résultats, ces arbres pourraient étendre leur gamme beaucoup plus vers le nord qu'aujourd'hui. Les données montrent que ces espèces augmenteront, en moyenne, de plus de 32% de la zone forestière en Europe, à l'exception de la Russie, pour ce qui est du scénario modéré. Le changement sera de 11% à plus de 28% pour le scénario doux, et de plus de 40% de la forêt pour le scénario extrême. Les chercheurs affirment que le changement climatique aura un impact important sur la distribution des espèces d'arbres au sein des forêts européennes. Leurs résultats montrent que d'ici 2100, lorsque l'épicéa d'Europe aurait disparu de nombreuses régions, entre 21% et 60%, et d'une moyenne de 34%, de la région forestière européenne sera adaptée pour un type de forêt de chêne méditerranéen avec des retours économiques faibles pour l'industrie du bois. Par ailleurs, ces forêts à croissance ralentie absorberont moins de carbone que les forêts actuelles. La perte calculée, fondée sur le taux d'intérêt et le scénario climatique, se situera entre 14% et 50%, avec une moyenne de 28%, de la valeur actuelle de la région forestière en Europe. Dans le cadre d'un scénario climatique modéré de la part du GIEC, les chercheurs affirment que la perte pourrait s'élever à environ 190 milliards d'euros. Cette dernière pourrait se situer entre 60 milliards et 680 milliards d'euros pour les trois scénarios climatiques. Selon les chercheurs, l'Europe se trouvera face à des forêts d'une importance économique moindre si les mesures de prévention ne sont pas introduites. Une alternative serait d'introduire d'autres espèces en Europe, telles que le cèdre de l'Atlas ou le sapin de Douglas. Des chercheurs de l'institut sur les recherches forestières de Baden-Wuerttemberg et de l'université de Fribourg (Germany), de l'université Alterra/Wageningen et du Centre de recherche (Pays-Bas) et de l'institut des forêts européen (Finlande) ont apporté leur contribution à cette étude.Pour de plus amples informations, consulter: WSL http://www.wsl.ch/index_EN Nature Climate Change http://www.nature.com/nclimate/index.html

Pays

Suisse, Grèce, Finlande, Pays-Bas

Articles connexes