Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le partage des données pour assurer une gestion marine globale et durable

Un environnement marin sain et durable est essentiel au fonctionnement homogène de l'économie européenne. D'une part, la pêche et les gisements de pétrole et de gaz au large des côtes, par exemple, emploient des milliers de personnes et génèrent des millions d'euros chaque ann...

Un environnement marin sain et durable est essentiel au fonctionnement homogène de l'économie européenne. D'une part, la pêche et les gisements de pétrole et de gaz au large des côtes, par exemple, emploient des milliers de personnes et génèrent des millions d'euros chaque année et d'autre part, la majorité des matières premières et des biens de consommation sont importés et exportés par voie maritime. En fait, l'UE dispose de la flotte marchande la plus importante du monde, avec 90% du commerce extérieur et 40% du commerce national se faisant par la mer. Les régions côtières sont également essentielles au tourisme. La gestion durable de cet environnement marin est donc une question essentiellement économique et environnementale et pour être réellement efficace, la coopération internationale est nécessaire. Pour cette raison, le projet IMARINE financé par l'UE, qui s'est achevé en avril 2014, a développé une infrastructure de données spécialement conçue pour encourager la collaboration transfrontalière et transsectorielle dans ce domaine. Des spécialistes de 17 pays se sont réunis à Rome en mars 2014 pour marquer la clôture imminente du projet et examiner les nouvelles opportunités de financement dans le cadre du programme Horizon 2020 de l'UE. Relever les défis sociétaux du monde est l'un des trois piliers d'Horizon 2020, un objectif qu'IMARINE a réussi à réaliser. L'infrastructure IMARINE offre une plateforme d'accès ouvert aux informations et aux ressources marines pertinentes. De nombreuses parties prenantes du secteur marin comme les scientifiques, l'industrie de la pêche et les groupes environnementaux peuvent y accéder rapidement. En effet, un défi important qui est ressorti des premiers ateliers IMARINE portait sur le besoin de déployer des efforts mondiaux plus soutenus, notamment dans le secteur de la pêche, pour partager les informations à l'échelle internationale. Un accès homogène aux données devrait contribuer à la prise rapide de décisions informées. En reliant tous les secteurs concernés, l'objectif principal d'IMARINE est d'encourager l'adoption d'une approche écosystémique à l'environnement marin. Cette dernière vise à s'assurer que, malgré la variabilité, l'incertitude et les changements naturels probables au sein de l'écosystème, la capacité à produire des denrées alimentaires, à générer des revenus et à créer des emplois est maintenue au profit des générations présentes et futures. Seule la collaboration mondiale entre les différentes parties rendra cela possible et l'infrastructure de données IMARINE est conçue pour faciliter le processus. Le comité IMARINE, composé de décideurs politiques, d'experts industriels et de scientifiques, a également contribué à la promotion d'une approche écosystémique par le partage d'exemples de bonnes pratiques, la définition de normes mondiales et la proposition de conseils quant aux politiques durables. Les membres du comité ont également contribué au développement de plusieurs nouvelles collaborations en s'appuyant sur les possibilités présentées par l'infrastructure de données opérationnelles IMARINE. La passerelle est une caractéristique importante de cette infrastructure. Elle offre aux utilisateurs un accès en ligne à de nombreux environnements de recherche virtuelle qui rassemblent experts, sources de données multidisciplinaires et analyses sur un problème particulier. Au sein de ces environnements de recherche, les utilisateurs peuvent trouver tout ce dont ils ont besoin pour compléter une tâche particulière. IMARINE promet d'avoir un effet de longue durée sur la manière dont nous aborderons à l'avenir la gestion marine durable. Cela aura des bénéfices directs et indirects sur l'avenir de notre planète, de l'atténuation du changement climatique et la perte de la biodiversité marine à la réduction des risques de catastrophes.Pour plus d'informations, veuillez consulter: IMARINE http://www.i-marine.eu/ Fiche d'informations du projet:

Pays

France

Articles connexes

Politiques et directives

31 Mars 2016