Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Comment une équipe de finalistes pour le prix du président allemand donne une seconde vie au carbone

Une initiative financée par l’UE a fait de grands progrès en matière d’économie de ressources fossiles et de réduction de l’effet de serre grâce à l’utilisation du dioxyde de carbone (CO2) comme matière première dans une vaste gamme de produits.

Changement climatique et Environnement

Vous ne trouvez plus le sommeil à cause du changement climatique? Pourquoi ne pas faire votre part pour l’environnement en choisissant de dormir sur un matelas en mousse issu de sources durables contenant du CO2? Pourquoi pas à l’intérieur d’un bâtiment isolé avec un matériau qui utilise ce même gaz à effet de serre? Tout cela est possible grâce à une technologie innovante qui capture et utilise le carbone pour remplacer en partie les matières premières d’origine fossile dans les industries chimiques et plastiques. Développé dans le cadre du projet Carbon4PUR financé par l’UE, ce nouveau procédé vise à utiliser des mélanges de CO2 et de monoxyde de carbone (CO) générés au cours de la production de l’acier pour produire des polyols, des composants clés des matériaux isolants et des revêtements à base de polyuréthane obtenus autrement à partir du pétrole brut. Le potentiel de création de valeur du projet pour l’industrie et sa contribution à l’utilisation rationnelle des ressources et à une économie circulaire grâce à la réutilisation du CO2 ont également été récompensés par une nomination au German Future Prize 2019. Une équipe composée de membres de Covestro, coordinateur du projet Carbon4PUR, et de l’Université RWTH d’Aachen, son partenaire, figurait parmi les trois finalistes retenus pour le Prix du Président allemand pour l’innovation dans la catégorie sciences et technologies. «Les trois candidats ont élaboré un procédé catalytique utilisant le dioxyde de carbone issu des émissions d’échappement comme substance de départ pour l’industrie chimique à un coût concurrentiel sur le marché», comme déclaré dans un communiqué de presse sur le site Web du German Future Prize.

Symbiose industrielle

La composition de la symbiose industrielle du projet Carbon4PUR est un élément clé de l’utilisation du CO2 et du CO et peut contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le terme fait référence à la collaboration entre différents secteurs ou entreprises qui favorise l’échange de matériaux, d’énergie, d’eau, de sous-produits et de déchets. Dans le cas de Carbon4PUR, l’accent est mis sur les flux contenant du CO2/CO où les déchets de carbone de l’industrie de l’acier sont utilisés comme matière première dans l’industrie chimique pour fabriquer différents produits. «Ces produits peuvent être, par exemple, de la mousse flexible pour matelas et meubles rembourrés, ainsi que des liants et des adhésifs», selon le site web du German Future Prize. D’autres domaines d’application couvrent les mousses rigides utilisées dans l’isolation, les fibres élastiques pour les textiles et les détergents. «Le super bonus, c’est que ce processus réduit le recours aux combustibles fossiles dans la production de polyol ainsi que la demande en énergie tout au long de la chaîne de valeur. Les émissions de gaz nocifs pour le climat sont donc réduites d’autant à ce stade.» Le site web du German Future Prize souligne également: «Pour illustrer les avantages du cycle du carbone créé également lors de la production à l’échelle industrielle, Covestro a mis en place une installation de démonstration produisant des polyols contenant jusqu’à 20 % de dioxyde de carbone.» L’usine peut «produire jusqu’à 5 000 tonnes de polyols à base de CO2 chaque année».

Pacte vert

Le projet en cours Carbon4PUR (Turning industrial waste gases (mixed CO/CO2 streams) into intermediates for polyurethane plastics for rigid foams/building insulation and coatings) devrait s’achever en 2020. Sa vision est conforme au Pacte vert européen proposé par la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Dans un discours, Ursula Von der Leyen, qui a qualifié le Pacte vert de «devoir pour la santé de notre planète et de notre peuple – et pour notre économie», a déclaré: «Si nous faisons bien notre travail, l’Europe de 2050 sera le premier continent au monde à être neutre en carbone.» Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet Carbon4PUR

Pays

Allemagne