Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Projet du mois: Des astronomes amateurs repèrent un nouveau type d’aurores boréales

Grâce aux observations d’un groupe de chasseurs d’aurores polaires à l’énergie débordante, une astrophysicienne finlandaise, qui a bénéficié d’un financement du Conseil européen de la recherche, a pu identifier une toute nouvelle catégorie d’aurores boréales.

Espace

La fabuleuse épopée scientifique de Minna Palmroth, financée par le projet PRESTISSIMO (Plasma Reconnection, Shocks and Turbulence in Solar System Interactions: Modelling and Observations), s’est concrétisée par la présentation d’un nouveau type d’aurore boréale d’une beauté aussi extraordinaire qu’insolite. Les aurores boréales se déclinent sous différentes formes et sont produites lorsque des particules énergétiques éjectées du Soleil sont attirées vers les pôles du globe par le champ magnétique terrestre où elles interagissent avec les gaz atmosphériques (comme l’oxygène et l’azote). Cette rencontre augmente l’énergie de ces gaz, libérée sous forme d’ondes lumineuses célestes. Le motif dessiné par ces nouvelles aurores boréales s’apparente à des dunes de sable. Sa découverte découle de l’invitation reçue par Minna Palmroth de rejoindre un groupe Facebook de chasseurs d’aurores polaires pour leur donner un cours de science sur les différentes formes que peuvent prendre ces phénomènes lumineux. Pour en savoir plus sur cette féérique découverte, vous pouvez consulter la version originale du communiqué de presse à l’adresse suivante: https://helsinki.fi/en/news/science-news/citizen-science-discovers-a-new-form-of-the-northern-lights «L’intérêt de la communauté internationale a été phénoménal et, grâce à la vaste couverture médiatique, au moins 2,5 milliards de personnes ont eu vent de cette découverte, ce qui est fantastique. Je reçois constamment des quatre coins du monde des données d’observations de “citoyens scientifiques” passionnés!» Minna Palmroth, chercheuse principale de PRESTISSIMO

Mots‑clés

PRESTISSIMO, aurores boréales, aurore polaire, gaz atmosphériques, champ magnétique, astronome