CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Infection detection in human semen

Informations projet

N° de convention de subvention: 876705

État

Projet clôturé

  • Date de début

    1 Juillet 2019

  • Date de fin

    31 Decembre 2019

Financé au titre de:

H2020-EU.3.

H2020-EU.2.3.

H2020-EU.2.1.

  • Budget total:

    € 71 429

  • Contribution de l’UE

    € 50 000

Coordonné par:

FABTECH ELSO BIOTECHNOLOGIAI AUTOMATIZACIO KORLATOLT FELELOSSEGU TARSASAG

Français FR

Un nouveau test pour les infections bactériennes anaérobies chez l’homme contribue à réduire l’infertilité

Malgré une corrélation entre l’infertilité masculine et l’infection bactérienne anaérobie, les tests cliniques ne détectent pas de manière efficace ces bactéries dans le sperme. Le nouveau test de DetectInMen utilise les empreintes bactériennes pour les dépister.

Santé
© Komsan Loonprom, Shutterstock

Selon l’OMS, l’infertilité est un problème de santé mondial croissant, en partie en raison du fait que la prévalence du sperme considéré comme «normal», connu sous le nom de normozoospermie, n’a cessé de diminuer. On estime que la réduction de la fertilité masculine est responsable d’au moins 40 % de l’infertilité au sein des couples dans le monde. Dans certains cas, la cause de cette baisse de fertilité est décelable. Mais dans la plupart des cas, elle demeure inexpliquée, attribuée à la pollution de l’environnement, à un stress plus élevé, à des problèmes de sommeil ou à des facteurs liés au mode de vie. Toutefois, on estime que 30 à 40 % des cas sont causés par des infections asymptotiques. Le projet DetectInMen, soutenu par l’UE, met au point un test qui permet de détecter les bactéries les plus importantes impliquées dans l’infection des organes reproducteurs masculins, à l’origine de la stérilité. Le financement de l’UE a permis au projet de réaliser une étude de faisabilité technique et de développer son plan d’affaires après avoir interrogé des spécialistes de la fertilité masculine et des fournisseurs de services de laboratoires médicaux. Ils ont également été en mesure de poursuivre la préparation d’études cliniques. À ce jour, l’équipe a déposé une demande de brevet, en instance, pour sa méthode d’identification des bactéries.

Détection des bactéries sans échantillonnage anaérobie

La fertilité masculine est généralement déterminée par l’analyse microscopique d’échantillons de sperme. Ces analyses incluent parfois un examen bactériologique lorsque des symptômes d’infection sont constatés. Si le résultat de l’examen est positif, la procédure habituelle est la culture traditionnelle à l’air, qui ne permet de détecter que les bactéries aérobies. Cependant, les infections bactériennes des organes de reproduction mâles sont principalement causées par des espèces de bactéries anaérobies, souvent sans symptômes identifiables. Le prélèvement spécifique des bactéries anaérobies est difficile dans la pratique clinique actuelle, car les échantillons sont généralement prélevés après la masturbation, lorsque le sperme est en contact avec l’air. La méthode DetectInMen est basée sur l’identification de phospholipides en tant «qu’empreintes bactériennes». Ces composés chimiques, présents en forte concentration sur la surface extérieure de la cellule bactérienne, restent stables même après la mort de la cellule bactérienne, comme c’est le cas des souches bactériennes anaérobies après une exposition à l’air. DetectInMen utilise un spectromètre pour générer les signaux témoins nécessaires à l’outil logiciel basé sur l’intelligence artificielle (IA), pour ensuite analyser les empreintes de certaines souches de bactéries. «Notre méthode peut facilement être intégrée dans la pratique clinique actuelle. Les techniciens de laboratoire peuvent utiliser les outils de DetectInMen pour examiner les échantillons, sans prélèvement ni traitement particulier. Cette méthode peut même être appliquée à des échantillons congelés. Elle permet également de détecter plusieurs types d’infections à la fois, sans culture, telles que: les infections bactériennes ou fongiques, certaines infections virales, ainsi que des espèces de bactéries anaérobies», explique Eszter Varga, Directrice générale de la société de biotechnologie, Fabtech, qui a hébergé le projet. Ainsi, si une infection bactérienne est détectée, les patients peuvent recevoir un traitement antibiotique ciblé, avec une amélioration de la qualité du sperme observée après environ trois mois. Dans la mesure où les méthodes de détection actuelles ne tiennent souvent pas compte des infections bactériennes anaérobies, les andrologues ne disposant d’aucun système semblable à celui de DetectInMen ne sauraient généralement pas prescrire d’antibiotiques, ni comment sélectionner ceux qui conviennent, ou encore évaluer le traitement.

Avantage privé et public

L’adoption clinique de la méthode DetectInMen pourrait augmenter le taux de réussite du traitement chez les hommes infertiles et subfertiles. Cela réduirait le temps nécessaire pour parvenir à une grossesse, diminuant par là même le nombre et le coût des tentatives thérapeutiques infructueuses, et par conséquent le stress ressenti par les couples. La prochaine étape consistera à réaliser des études cliniques et à classifier les dispositifs de diagnostic in vitro (DIV). Entre-temps, l’équipe travaille à la normalisation des protocoles de mesure, à l’inclusion d’un plus grand nombre de souches de bactéries et à l’élaboration d’une stratégie de conformité aux réglementations (tant en Europe avec le marquage CE qu’aux États-Unis pour l’approbation de la FDA). À cette fin, elle est actuellement à la recherche de nouvelles subventions et/ou d’investissements. La commercialisation visera d’abord le secteur privé, comme les centres médicaux et les fournisseurs de services de laboratoire clinique, avant de s’étendre au secteur de la santé publique.

Mots‑clés

DetectInMen, sperme, spermatozoïdes, bactéries, infections, anaérobie, aérobie, infertilité, phospholipides, antibiotiques

Informations projet

N° de convention de subvention: 876705

État

Projet clôturé

  • Date de début

    1 Juillet 2019

  • Date de fin

    31 Decembre 2019

Financé au titre de:

H2020-EU.3.

H2020-EU.2.3.

H2020-EU.2.1.

  • Budget total:

    € 71 429

  • Contribution de l’UE

    € 50 000

Coordonné par:

FABTECH ELSO BIOTECHNOLOGIAI AUTOMATIZACIO KORLATOLT FELELOSSEGU TARSASAG