Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Si ces murs pouvaient parler: l’Estonie propose une exposition artistique présentant des fresques qui ont une histoire à partager

Une exposition artistique à ciel ouvert présente des fresques peintes sur des bâtiments rénovés datant de l’ère soviétique. L’histoire de ces peintures est affichée en estonien et en anglais, ce qui permet de souligner leur pertinence aux yeux des citoyens et des visiteurs.

Changement climatique et Environnement
Société

Les personnes vivant dans des zones urbaines intelligentes, inclusives et efficaces du point de vue énergétique tendent à être plus heureuses que les résidents dont l’environnement nécessite d’être réparé et rénové. Toutefois, il est possible d’envisager des changements pour que les villes densément peuplées, aux immeubles résidentiels impersonnels, deviennent agréables et conservent leur énergie. Elles contribueront ainsi au bien-être de leurs habitants. Une œuvre d’art comme une fresque, peinte sur le mur d’un ancien immeuble collectif, peut embellir un simple bâtiment et rétablir un sentiment de fierté chez les résidents. Tartu, la deuxième plus grande ville d’Estonie, a organisé sa toute première exposition de fresques peintes sur des immeubles collectifs dans le cadre du projet SmartEnCity, financé par l’UE. Intitulée «Fresques smartovka», l’exposition présente des œuvres d’art ayant pour support des bâtiments rénovés datant des années 1950 à 1960. Ces œuvres présentent les antécédents des fresques rédigés en estonien et en anglais.

Des bâtiments qui vivent et respirent

«L’idée d’une exposition artistique perdurait depuis un long moment déjà, car l’art est l’un des éléments les plus visibles et intéressants de notre projet», commente Andra Somelar, coordinatrice artistique du projet SmartEnCity, dans un article paru sur le site web de la radiotélévision publique estonienne. «Les œuvres d’art prenant part à notre projet sont si différentes les unes des autres, que nous voulions partager l’histoire de leurs origines avec les autres citoyens et visiteurs de Tartu.» Chacune de ces œuvres a été composée en fonction de son emplacement et du type de bâtiment sur lequel elle s’affiche, en coopération avec les résidents et les conservateurs d’art du projet. Elle poursuit: «La transformation des anciens immeubles résidentiels de l’ère Khrouchtchev en smartovkas est l’un des résultats les plus significatifs et les plus reconnaissables du projet. Les fresques ornant les bâtiments rénovés ont été chaleureusement accueillies par les citoyens de Tartu et ses visiteurs.» L’exposition coïncide avec l’initiative «Avenue libérée des voitures» («Freedom from Cars Avenue») mise en place dans la ville de Tartu, qui a fait fermer l’une de ses principales rues et a récupéré l’espace pour les cyclistes et les piétons. Comme l’initiative attire des foules venant des quatre coins de la ville et augmente la circulation piétonne sur le pont, toutes les personnes traversant ce pont peuvent admirer l’exposition artistique. «J’ai construit le projet autour de la combinaison de couleurs des fresques. Chaque plaque dispose ainsi de sa propre combinaison, qui a été empruntée à la fresque ou à l’habitation elle-même», explique Evelin Zolotko, graphiste et conservatrice de l’exposition artistique, ainsi que du projet SmartEnCity, dans un article paru sur le site web du projet.

Vers des villes propres et vertes

La vision de SmartEnCity consiste à créer des villes intelligentes sans carbone, plus durables et inclusives, à améliorer la qualité de vie des citoyens, à créer des emplois et de la richesse, et à offrir des opportunités de croissance équitables. En accord avec cette vision, Tartu a modernisé et transformé des immeubles résidentiels datant de l’ère soviétique en résidences zéro énergie, construit une nouvelle installation de refroidissement de quartier, créé un système public de location de vélos, lancé de nouveaux autobus urbains roulant au biogaz et installé des réverbères intelligents à diodes électroluminescentes. Tartu fait partie des trois démonstrateurs phares de SmartEnCity. Les villes de Sønderborg, au Danemark, de Vitoria-Gasteiz, en Espagne, et de Tartu ont pour mission de développer et de mettre en place des actions efficaces permettant de réaliser la vision du projet. Ce processus sera ensuite répliqué par les deux villes suiveuses de Lecce, en Italie, et d’Assénovgrad, en Bulgarie, ce qui encouragera davantage de villes européennes à se joindre au projet. Le projet SmartEnCity (Towards Smart Zero CO2 Cities across Europe), en cours actuellement, élabore une approche systémique pour transformer les villes européennes en environnements urbains durables, intelligents et efficaces dans l’utilisation des ressources, via une réduction de la demande énergétique et une optimisation de l’approvisionnement en énergie renouvelable. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet SmartEnCity

Mots‑clés

SmartEnCity, Tartu, Estonie, fresque, exposition artistique, smartovka