Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Tirer parti de l’innovation sociale pour contribuer à une UE résiliente, à faible intensité de carbone et respectueuse du climat

Il devient indispensable de mieux comprendre les incitations socio-économiques qui encouragent ou découragent les comportements responsables sur le plan énergétique. Une initiative de l’UE fournit des informations essentielles sur l’évolution des innovations énergétiques sociales au fil du temps et sur les facteurs qui contribuent à leur succès ou à leur échec.

Changement climatique et Environnement
Société
Énergie

«L’innovation sociale en matière de transition énergétique est un processus de changement dans les relations sociales, les interactions, les configurations et/ou le partage des connaissances conduisant à, ou basé sur, de nouvelles manières écologiquement durables de produire, gérer et consommer l’énergie qui répondent à des défis ou à des problèmes sociaux», explique Christian A. Klöckner, coordinateur du projet SMARTEES, financé par l’UE. Les décideurs politiques ont besoin d’un cadre analytique qui leur apporte des connaissances interdisciplinaires étendues, leur permettant d’évaluer les liens, les synergies et les ruptures entre les technologies et les services énergétiques, les infrastructures, les marchés, la création d’entreprises et le comportement des consommateurs. «Le principal objectif de SMARTEES consiste à comprendre comment l’innovation énergétique sociale fonctionne en situations réelles, à étudier la manière dont elle peut être transposée dans d’autres contextes et à donner aux décideurs politiques et aux initiatives locales les outils nécessaires pour lancer leurs propres processus et les gérer avec succès», fait remarquer Christian A. Klöckner. L’initiative va générer des connaissances sur l’innovation sociale et des outils sur la manière d’utiliser ces connaissances aux niveaux local et structurel.

Évaluer les effets des interventions politiques et de l’innovation sociale

Les partenaires du projet se concentrent sur cinq types d’innovations sociales liées à l’énergie et à la mobilité. Les expériences de dix villes et îles du Danemark, des Pays-Bas, de Roumanie, d’Espagne, de Suède, de Suisse et du Royaume-Uni servent de points de référence pour ces pôles d’innovation sociale. Ils ont analysé les moteurs socio-économiques et structurels de tous les groupes d’étude de cas en prenant en compte la production d’énergie renouvelable axée sur le consommateur, l’efficacité énergétique des bâtiments et les transports régionaux à faible émission de carbone. L’accent a également été mis sur la responsabilisation des consommateurs. Un document d’orientation présente leur recherche sur les facteurs qui ont eu un impact sur les succès et les échecs des villes et des îles. En appliquant un modèle aux 10 cas, les chercheurs ont identifié 4 particularités principales qui caractérisent les processus de changement structurel dans la transition énergétique au niveau local, tels que dans les villes et les quartiers. La première particularité est l’irréversibilité. «On ne peut parler de changement structurel que lorsque les transformations induites sont tellement ancrées dans les systèmes énergétiques qu’elles ne peuvent pas facilement être inversées», commente Christian A. Klöckner. La deuxième est l’exhaustivité. «Le changement structurel implique un changement complet de la vie locale affectant, par exemple, les attitudes culturelles et cognitives des citoyens et des dirigeants locaux, ainsi que les procédures, les règles et les normes.» La troisième est l’inclusivité, où le changement structurel doit constituer un effort collectif. Enfin, ce changement structurel doit être contextualisé au moyen de stratégies et d’outils adaptés.

Un outil pour améliorer la conception des politiques et la prise de décision

Tous les résultats seront intégrés dans le bac à sable des politiques, un nouvel outil d’analyse politique qui démontre les effets des mesures politiques et de l’innovation sociale dans les villes et les îles. Il permettra de prévoir les effets des mesures politiques et de l’innovation sociale dans des contextes locaux similaires. Les décideurs politiques pourront tester l’innovation sociale et diverses interventions politiques correspondant à leur situation locale, puis adapter et mettre en œuvre des actions destinées à faire progresser la transition énergétique. «SMARTEES soutiendra la transition énergétique de l’UE et améliorera la conception des politiques en développant des voies politiques alternatives et solides qui favorisent l’inclusion des citoyens et tiennent compte des particularités locales», conclut Christian A. Klöckner. «Les décideurs politiques disposeront de tout le soutien nécessaire pour créer des cadres dans lesquels prospéreront les innovations sociales en matière d’énergie, qui seront en fin de compte les moteurs de cette transition énergétique.»

Mots‑clés

SMARTEES, innovation sociale, transition énergétique, changement structurel, décideur politique, innovation énergétique sociale

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application