Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un pas de plus vers des villes durables grâce à un nouvel outil de démonstration pour le commerce automatisé de l’énergie

Un projet financé par l’UE a publié un rapport décrivant une place de marché automatisée pour le commerce de l’énergie, ainsi que la plateforme développée pour l’exploiter.

Économie numérique
Énergie

Les nouvelles technologies modifient la structure des marchés de l’énergie. Le modèle traditionnel d’acheminement de l’électricité dans un seul sens, depuis les grandes centrales électriques centralisées via les réseaux jusqu’aux consommateurs finaux, est aujourd’hui remis en question. Dans le cadre du nouveau modèle de distribution qui se dessine — et qui intègre à la fois les sources renouvelables locales et le stockage local de l’énergie, les réseaux intelligents et les consommateurs qui ont maintenant la possibilité de devenir producteurs d’énergie — une approche plus globale et plus durable est nécessaire. C’est dans cette optique que le projet CityxChange, financé par l’UE, met au point des outils pour soutenir la production et le commerce d’énergie renouvelable au niveau d’une communauté connectée dans une ville. L’équipe de CityxChange vient de publier un nouveau rapport qui présente un outil de démonstration pour un marché local d’échange au niveau d’un «bloc d’énergie positive distribuée» ou DPEB (pour «Distributed Positive Energy Block»). Un DPEB est un groupe constitué d’au moins trois bâtiments voisins reliés entre eux, qui génère plus d’énergie primaire en un an que ce qu’il consomme. Le rapport décrit à la fois la conception d’un marché local de l’énergie et «la plateforme commerciale logicielle qui est développée pour permettre le fonctionnement à grande échelle de ce marché local». La solution automatisée d’échange sur un marché local de l’énergie fera l’objet d’une démonstration menée à Trondheim, la ville-phare du projet, située en Norvège. Comme l’indique le rapport, cette démonstration inclut des opérations d’échange avec des ressources d’énergie locales telles que le photovoltaïque, les chargeurs de véhicules électriques, les batteries, la chaleur et la charge flexible. La solution commerciale, poursuit-il, «repose sur une chaîne complète de flux de données numérisées et d’actions de distribution, s’ouvre à un large éventail de types d’actifs et est évolutive et reproductible». Elle peut en outre être configurée pour gérer plusieurs marchés locaux. Par ailleurs, «il est possible de faire la démonstration du couplage sectoriel pour le commerce de l’énergie sur le marché local car tous les actifs énergétiques réels sont mesurés par des compteurs intelligents et les ressources thermiques sont présentées sur le marché local comme une ressource/un produit flexible».

Un regard plus approfondi sur la plateforme commerciale

La solution de la plateforme commerciale est le fruit d’un effort conjoint des partenaires du projet, à savoir Powel, IOTA et ABB. La place de marché numérique conçue par Powel est chargée de recevoir les offres des participants au marché, qui enregistrent les actifs locaux à l’aide du logiciel spécialisé de Powel appelé AlgoTrader. Les données sont reçues des unités OPTIMAX®, les unités du système de gestion de l’énergie sur site d’ABB, installées à chaque emplacement d’un actif du marché. L’intégrité des données sur les transactions exécutées est garantie par le Tangle de IOTA — un système de nœuds utilisé pour confirmer les transactions. Selon le rapport, «le service de vérification … a été mis en place afin de simplifier l’intégration des infrastructures existantes, y compris les données d’entrée, AlgoTrader et les fonctionnalités d’arrière-plan de la place de marché, ainsi que pour garantir l’intégrité des données partagées entre les différents systèmes et acteurs. Cela permet d’accroître la confiance et la transparence dans un écosystème multi-acteurs grâce à l’immuabilité garantie par les technologies de registres distribués du Tangle de IOTA». Dans la vision du projet CityxChange (Positive City ExChange) d’un marché local de l’électricité, les offres d’achat et de vente sont mises en correspondance automatiquement lorsqu’elles sont enregistrées sur la place de marché numérique. Le marché fonctionne selon le principe du premier arrivé, premier servi, avec pour objectif principal d’être accessible à tous les participants, quels que soient la taille, le type ou le propriétaire de l’actif. Les travaux actuels vont dans le sens de l’objectif du projet, qui est de démontrer comment les technologies numériques peuvent être utilisées pour créer des villes plus respectueuses du climat. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet CityxChange

Mots‑clés

CityxChange, énergie, local, marché, commerce, ville

Articles connexes