Skip to main content

Operational sustainable forestry with satellite-based remote sensing

Article Category

Article available in the folowing languages:

Numériser les forêts européennes grâce aux satellites

S’appuyant sur une plateforme virtuelle et un portefeuille de services qui reposent sur la technologie de la télédétection, MySustainableForest fournit des données actualisées afin de favoriser une gestion durable des forêts.

Alimentation et Ressources naturelles

Les forêts procurent un éventail d’avantages écologiques, sociétaux et économiques. Elles stockent le carbone et entretiennent le cycle de l’eau, assurent la subsistance des populations rurales grâce à des pratiques sylvicoles et fournissent des matières premières pour la construction. Fragiles et caractérisées par des cycles de croissance longs, les forêts prennent du temps à se rétablir à la suite des dégâts subis. La destruction peut être causée par des événements soudains comme les feux de forêt ou des problèmes à long terme comme le changement climatique. Ces changements ont des répercussions sur les moyens de subsistance des populations et contribuent à l’exode rural et à la perte des traditions. Le projet MySustainableForest, financé par l’UE, a élaboré des solutions fondées sur l’observation de la Terre qui assurent une gestion et une conservation plus durables des forêts. «Notre plateforme MySustainableForest fournit des informations précises et actualisées pour étayer la prise de décision des exploitations forestières», déclare Julia Yagüe, coordinatrice du projet et rattachée au groupe d’affaires technologique GMV, hôte du projet.

Panorama global

Bien que les forêts représentent plus de 42 % des terres de l’UE et qu’elles soient vitales sur le plan économique, les gestionnaires forestiers manquent de données précises et actualisées à leur sujet. Les inventaires forestiers nationaux traditionnels coûtent cher et sont généralement effectués tous les 5 à 10 ans. Étant donné la vitesse à laquelle les forêts changent, une gestion durable passe par une surveillance annuelle. «À mesure que les forêts évoluent et arrivent à maturité, chaque étape exige de procéder à une caractérisation spécifique du site — sol, terrain et climat — afin d’assurer un entretien, un reboisement ou une régénération efficace», explique Julia Yagüe. Pour ce faire, le projet a évalué les besoins en matière de données d’un florilège d’acteurs de la foresterie, de l’industrie du papier aux autorités nationales. Les 508 exigences identifiées ont ensuite été satisfaites au moyen de solutions d’observation à distance. Cela a abouti à la création d’un portefeuille de 21 produits de géoinformation disponibles par le biais de la plateforme MySustainableForest. Pour chaque produit, les utilisateurs sélectionnent l’ensemble de données souhaité et définissent la zone géographique d’intérêt ainsi que la période de suivi ou d’analyse. Les ensembles de données peuvent ensuite être prévisualisés, visualisés ou analysés sur le lecteur de cartes numériques de la plateforme ou téléchargés vers une autre plateforme. Tous les fichiers contiennent des métadonnées et la plateforme est hébergée sur une infrastructure cloud hybride publique/privée, pour une meilleure protection des données. Les produits sont fournis par GMV, föra forest technologies, MADERA+ (site web en espagnol) et l’Institut européen de la Forêt (EFI), les données de télédétection provenant des satellites Copernicus Sentinel et Landsat, des données LiDAR, des données météorologiques et sonores sur les fibres de bois, ainsi que des modèles personnalisés. «Les utilisateurs peuvent évaluer le volume de biomasse, créer des cartes de la qualité du bois et élaborer des stratégies pour atténuer le dépérissement des forêts dû aux sécheresses et aux nuisibles dans les régions qui subissent les effets du changement climatique, entre autres avantages», ajoute Julia Yagüe. Les prototypes de la plateforme ont été testés sur le terrain avec des acteurs spécialisés du secteur forestier, notamment l’Institut de recherche sur la forêt et le papier, le Centre national de la propriété forestière, l’Institut croate de recherche forestière, l’Association forestière de Navarre en Espagne et l’Association des propriétaires forestiers de Lituanie. Les tests ont permis de valider 331 échantillons de produits et d’évaluer 580 000 hectares de forêts à 16 endroits différents.

Les drones et leur adoption

L’équipe a élaboré une feuille de route pour les initiatives à venir, qui présente les points forts et les limites de six services: caractérisation des sites forestiers, caractérisation du bois, volume, biomasse et stocks de CO2, état des forêts, vulnérabilités des écosystèmes et comptabilité forestière. Cette feuille de route comprenait également les mesures clés à prendre à l’avenir, notamment l’élargissement des catégories d’ensembles de données, l’amélioration de la précision des prévisions et de la validation grâce à l’apprentissage automatique, l’ajout de drones pour une meilleure couverture et l’analyse de plus de types de couverture terrestre afin de détecter les vulnérabilités des écosystèmes. «Nous avons démontré que notre produit offre un gain de temps et d’argent», déclare Julia Yagüe. «Maintenant qu’il est disponible, il ne nous reste qu’à persuader les forestiers, qui sont plus habitués aux inspections visuelles in situ , de l’adopter.»

Mots‑clés

MySustainableForest, bois, forêt, Terre, observation, à distance, détection, satellite, biomasse, CO2

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application