Skip to main content

Grassroot Wavelengths: Highly Networked Grassroots Community Radio through a scalable digital platform

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les nouvelles technologies au service des radios communautaires dans les petites communautés rurales

La radio est la colonne vertébrale de la vie culturelle, mais sa gestion peut s’avérer coûteuse et délicate. Un nouveau système basé sur Internet permet de remédier à ces inconvénients.

Économie numérique

Les médias locaux, en particulier la radio, contribuent à façonner et à soutenir les communautés isolées et les cultures minoritaires. En raison de difficultés commerciales, ces médias sont en déclin dans de nombreuses régions d’Europe. Il en résulte une disparition du journalisme local et une homogénéisation de la culture. De nombreuses communautés rurales européennes ne reçoivent qu’une station de radio centralisée, peu interactive et indifférente aux questions locales. Les radios communautaires, gérées par des bénévoles locaux, constituent une alternative pour offrir des informations et une représentation locales. Mais les organisations communautaires se heurtent à de nombreuses difficultés financières, techniques et législatives pour créer des stations de radio locales. L’ampleur des obstacles techniques peut être considérable, car les stations de radio nécessitent des studios coûteux ainsi que des émetteurs puissants. Bien que la radio par Internet règle une partie de ces problèmes, de nombreuses régions d’Europe ne bénéficient encore que d’une couverture Internet ou mobile limitée. Le projet GrassrootWavelengths, financé par l’UE, a mis au point une alternative efficace et abordable à la radio conventionnelle. Ce concept permet de produire et de diffuser des radios FM sans studio et s’affranchit en grande partie des équipements coûteux propres aux stations de radio commerciales. Le projet a permis d’adapter, d’affiner et de rassembler de nombreuses technologies basées sur l’informatique dématérialisée, d’explorer et d’encourager leur adoption par les communautés locales, ainsi que de concevoir des modèles concernant l’introduction ultérieure de ces technologies à travers l’Europe.

Une production radio basée sur le cloud

Le projet est basé sur le système RootIO, un ensemble de technologies matérielles et logicielles ouvertes conçues pour créer et transmettre des programmes radio sans avoir recours à un studio physique. Les chercheurs du projet ont mis à jour RootIO pour le rendre conforme aux normes de radiodiffusion de l’UE, et l’ont adapté aux besoins des groupes locaux. RootIO se compose de deux éléments principaux. Le premier est une plateforme web qui permet aux producteurs amateurs de créer leur propre contenu radiophonique – en direct ou préenregistré – et de programmer sa diffusion sur une station FM locale. Comme il n’y a pas besoin de studio, les producteurs peuvent travailler à partir de n’importe quel emplacement. RootIO comprend également un système de données en nuage, qui envoie l’audio numérique de la plateforme web à un émetteur radio FM de faible puissance. Les auditeurs peuvent utiliser n’importe quel récepteur radio FM standard. Ils peuvent également écouter le contenu via une diffusion continue en direct sur Internet et interagir avec la station à l’aide de l’application web.

Des avantages manifestes pour la communauté

Les chercheurs du projet ont testé le système sur sept sites ruraux en Roumanie, au Portugal et en Irlande. Ces essais ont démontré les avantages de la programmation radio locale pour les communautés trop petites pour être desservies par une station de radio conventionnelle. La création de stations locales a permis aux habitants d’obtenir davantage d’informations sur leur propre communauté. Cela a permis d’introduire du contenu local, notamment des actualités et des annonces – en particulier des programmes dispensant des conseils médicaux, qui se sont avérés extrêmement précieux pendant la pandémie de COVID-19 – de l’histoire orale, et bien plus encore. John McCarthy, l’un des coordinateurs du projet, ajoute: «Ce type de radio rapproche les gens, car tout individu peut être à la fois diffuseur et/ou auditeur, ce qui replace les gens au centre de la radio.» L’équipe a également créé un système de synthèse vocale (TTS, pour text-to-speech) sophistiqué et réaliste, qui permet une lecture automatisée des contenus en ligne. Parmi les nombreuses utilisations possibles, ce système pourrait automatiser les tâches de radiodiffusion qui prennent beaucoup de temps, notamment les alertes d’urgence, ce qui permettrait aux producteurs de se consacrer au développement du contenu. GrassrootWavelengths a démontré l’existence d’un besoin social et d’un marché pour ce concept. La nouvelle plateforme simplifie considérablement l’ancienne complexité technique inhérente à la production radiophonique, la rendant ainsi facilement accessible aux communautés éloignées ou minoritaires, à moindre coût.

Mots‑clés

GrassrootWavelengths, radio communautaire, RootIO, smartphone, synthèse vocale, TTS, FM

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application