Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Une nouvelle technologie de captage du dioxyde de carbone permet aux cimenteries d’apporter leur contribution pour la planète

Un projet soutenu par l’UE a développé une nouvelle technologie de captage du CO2 qui représente un espoir pour réduire considérablement les émissions de dioxyde de carbone issues des cimenteries.

Changement climatique et Environnement
Technologies industrielles

Constituant de base du béton, le ciment joue un rôle majeur dans nos vies quotidiennes. On l’utilise pour la réalisation d’immeubles, de routes, de barrages, de ponts et de tunnels soit dans presque toutes nos constructions. Cependant, il représente également une source importante d’émission de CO2. L’industrie cimentière européenne œuvre depuis longtemps à la réduction des émissions et elle s’est désormais fixée comme objectif de réaliser la neutralité carbone dans la chaîne de valeur du ciment et du béton d’ici 2050. Selon CEMBUREAU, l’Association européenne du bâtiment, 42 % des réductions des émissions de CO2 seront réalisés par captage, utilisation et stockage ou CCUS. Dans ce processus visant à atténuer le changement climatique, le CO2 est capté dans des centrales électriques et lors de processus industriels pour être ensuite réutilisé ou stocké à long terme et en toute sécurité. Pour contribuer aux efforts de l’UE pour atteindre les objectifs en matière d’émissions, des chercheurs travaillant sur le projet CLEANKER, financé par l’UE, viennent de développer une nouvelle technologie de captage du CO2 provenant des cimenteries et appelée bouclage du calcium. Grâce à cette technologie, l’équipe du projet ambitionne de réduire de 90 % les émissions de CO2 produites dans les cimenteries. Lors de la production du ciment, environ 60 % des émissions de CO2 sont dus à la calcination du calcaire (CaCO3), la matière première principale utilisée dans le processus de fabrication au cours duquel CaCO3 est séparé en oxyde de calcium (CaO) et en CO2. Le bouclage du calcium consiste en un procédé de régénération qui permet d’exploiter la capacité d’un absorbant à base de calcium pour capter le CO2 dans des conditions de hautes températures. Lors de ce processus, le CO2 est piégé lors de la carbonatation du CaO pour former du CaCO3. Puis, vient l’étape de la calcination oxygaz qui permet de recycler le CaO et libère du CO2 presque pur.

Les avantages du bouclage du calcium

«Notre technologie présente plusieurs avantages pour les cimenteries actuelles», explique Martina Fantini, ingénieure en mécanique et coordinatrice du projet CLEANKER au Laboratoire de l’énergie et de l’environnement de Piacenza dans un article publié sur le site web de la Commission européenne. «Tout d’abord, la modernisation n’implique aucune modification du four rotatif de l’usine, qui constitue l’équipement essentiel de toute cimenterie. Ensuite, l’absorbant produit à la fin du processus de captage du CO2 est la même matière première que celle utilisée pour la production du clinker (le clinker est le principal composant de la plupart des ciments). Enfin, il existe un large éventail de possibilités d’exploitation de la chaleur produite par le processus de captage du CO2.» Malgré d’autres efforts pour le captage du CO2 dans les cimenteries, ce processus de bouclage du calcium a lieu pendant la combustion et non après. «Bien qu’il soit moins avancé, CLEANKER peut potentiellement atteindre une efficacité de captage du CO2 élevée avec une faible pénalité énergétique et un faible impact économique. Cela est dû à l’utilisation de farine crue conventionnelle comme absorbant de CO2 et à une intégration thermique étroite, qui réduit considérablement la consommation de combustible», déclare t-elle. Selon l’article, la docteure Martina Fantini espère que le projet CLEANKER (CLEAN clinKER production by Calcium looping process) sera en mesure de moderniser la technologie du bouclage du calcium à grande échelle en trois ans environ. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet CLEANKER

Mots‑clés

CLEANKER, ciment, CO2, captage de dioxyde de carbone, bouclage du calcium, émissions

Articles connexes