Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Selon des chercheurs, près de 15 % des adultes européens souffrent de bourdonnements d’oreilles

Une nouvelle étude fait état de ce qui pourrait être la toute première estimation paneuropéenne du nombre de personnes souffrant d’acouphènes en Europe, basée sur des méthodes de recherche normalisées entre les pays.

Santé

Plus d’un adulte sur sept en Europe souffre d’un bourdonnement aigu dans les oreilles appelé acouphène, selon une récente étude soutenue par les projets ESIT, UNITI et GENDER NET Plus, financés par l’UE. Jusqu’à présent, les estimations de la prévalence des acouphènes variaient considérablement, allant de 5 à 43 %, principalement en raison de l’incohérence des méthodes de recherche et des questions d’évaluation utilisées dans les différentes études. Publiée dans la revue «The Lancet Regional Health – Europe», la nouvelle étude présente une estimation paneuropéenne unique de la prévalence des acouphènes. Les acouphènes constituent un problème courant. S’ils sont le plus souvent associés à un tintement, ils peuvent aussi se présenter sous la forme d’un bourdonnement, d’un sifflement, d’un cliquetis ou même d’un grondement dans la tête, qui peut être simplement gênant ou grave. Dans leur forme la plus invalidante, les acouphènes affectent négativement la santé émotionnelle et le bien-être social d’une personne et peuvent provoquer un stress psychologique. Bien qu’il existe des traitements pour gérer cette affection, il n’existe actuellement aucun remède contre les acouphènes. L’étude actuelle est très probablement la première du genre à avoir recueilli des données multinationales sur les acouphènes en utilisant les mêmes questions d’enquête normalisées et les mêmes options de réponse dans 12 pays européens. Au total, 11 427 adultes âgés de 18 ans et plus ont participé à l’enquête basée sur la population qui s’est déroulée en Allemagne, en Angleterre, en Bulgarie, en Espagne, en France, en Grèce, en Irlande, en Italie, en Lettonie, en Pologne, au Portugal et en Roumanie.

Les acouphènes en chiffres

Les chercheurs ont constaté que la prévalence de tous les types d’acouphènes était de 14,7 %, les acouphènes gênants de 6 % et les acouphènes graves de 1,2 % parmi les participants à l’enquête. Concrètement, cela signifie qu’environ 65 millions de personnes en Europe souffrent d’acouphènes, dont 26 millions d’acouphènes gênants et 4,4 millions d’acouphènes graves. En outre, la prévalence de cette affection semble augmenter de manière significative avec l’âge et la perte progressive de l’audition. L’équipe a également noté que le nombre de consultations cliniques pour acouphènes augmentait à mesure que les symptômes des acouphènes devenaient plus graves. Cela suggère que les acouphènes plus graves représentent une charge supplémentaire pour les systèmes de santé nationaux. «C’est la première fois que nous mesurons correctement et rigoureusement l’ampleur du problème des acouphènes dans l’ensemble de l’Europe», rapporte le professeur Michael Akeroyd, coauteur de l’étude, de l’université de Nottingham (Royaume-Uni), dans un article publié sur le site web du Centre de recherche biomédicale de Nottingham. «Les acouphènes peuvent affecter le bien-être mental des gens et, comme la population augmente et que les gens vivent plus longtemps, ce problème ne fera que s’aggraver. Nous espérons que ces données pourront désormais être utilisées pour mettre en œuvre des traitements efficaces et encourager les parties prenantes concernées dans l’UE à déterminer comment elles peuvent lutter contre ce problème croissant.» Le projet UNITI (Unification of treatments and Interventions for Tinnitus patients) et le projet ESIT (European School for Interdisciplinary Tinnitus Research) récemment terminée sont coordonnés par l’hôpital universitaire de Ratisbonne, en Allemagne. Le projet GENDER NET Plus (ERA-NET Cofund Promoting Gender Equality in H2020 and the ERA) est coordonné par le Centre national français de la recherche scientifique. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet ESIT site web du projet UNITI site web du projet GENDER NET Plus

Mots‑clés

ESIT, UNITI, GENDER NET Plus, acouphène, oreille