Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Projet du mois: Former les volcanologues de demain dans un haut lieu du volcanisme en Islande

L’Islande est l’une des régions volcaniques les plus actives du monde. Une équipe internationale de scientifiques a mené des recherches sur ce terrain d’exploration idéal jusque début juillet pour mettre au jour le lien entre énergie géothermique et magma – roche en fusion – dans les entrailles d’un volcan.

Recherche fondamentale

Situé dans le nord de l’Islande, le Krafla est une caldeira qui fait partie d’un système volcanique plus étendu. Ce volcan est entré en éruption 29 fois à ce jour, sa dernière éruption datant de 1984. Il est l’un des volcans les plus actifs d’Islande et, à ce titre, il est aussi l’un des plus étudiés. Ce grand volcan central s’est avéré l’endroit rêvé pour neuf doctorants menant des recherches dans le cadre du projet IMPROVE, financé par l’UE. «Le projet de forage profond dans la zone du Krafla avait captivé le monde entier en 2009 lorsqu’une poche de magma avait été percée à une profondeur de 2,1 km. C’est ce qui explique pourquoi le Krafla suscite autant d’intérêt de la part du monde scientifique», déclare Magnús Tumi Gudmundsson, directeur des recherches et géophysicien à l’Institut des sciences de la Terre de l’Université d’Islande. La mission de cette nouvelle génération de jeunes chercheurs consistait à explorer la relation entre le magma (du volcan) et le système géothermique sous-jacent. «Les recherches visent surtout l’exploration détaillée de l’activité sismique et des relevés de la résistivité de la région», explique Magnús Tumi Gudmundsson. Grâce à des méthodes innovantes dans le domaine de la volcanologie, les chercheurs ont réalisé des expériences plus précises que jamais afin de localiser des chambres magmatiques à faible profondeur. Ils ont également étudié la déformation de la surface, les variations de la gravité, la chimie des fluides géothermiques, le flux de CO2 ainsi que d’autres caractéristiques de l’activité géothermique. IMPROVE (Innovative Multi-disciPlinary European Research training netwOrk on VolcanoEs) rassemble neuf partenaires universitaires et trois partenaires industriels européens. Ce projet d’une durée de quatre ans et qui vise à former quinze doctorants, dont neuf qui concentrent leurs recherches sur le Krafla, se clôturera en août 2025. Tous les postes ont été ouverts en mars-août 2022 et dureront trois ans. Le volcan islandais et l’Etna italien offrent tous deux les conditions idéales pour la mise au point de méthodes avancées et une meilleure compréhension de la structure et de la dynamique de la subsurface des volcans actifs. Le projet comprend des expériences multidisciplinaires sur le terrain, des écoles en réseau, des cours spécialisés de courte durée, des ateliers, un atelier en réseau sur les relations entre la science et les entreprises, des modules de formation numérique et une conférence finale. Si vous souhaitez voir votre projet présenté comme le «Projet du mois» d’une de nos prochaines éditions, veuillez nous envoyer un courrier électronique à l’adresse editorial@cordis.europa.eu en nous précisant les raisons!

Mots‑clés

IMPROVE, volcan, Krafla, Islande, géothermique, magma, volcanique, éruption